Actualité culturelle | News 24

Un incident de rage au volant entraîne des charges de batterie aggravées – Shaw Local

OREGON – Un homme de Byron accusé d’avoir écrasé une personne avec sa voiture et d’en avoir poignardé une autre le soir du Nouvel An doit comparaître devant le tribunal le 25 janvier.

Jeremy G. Jones, 41 ans, de Byron, est accusé d’un chef de batterie aggravée causant des lésions corporelles graves et de deux chefs de batterie aggravée avec arme mortelle. Il est également accusé de possession illégale de cannabis/conducteur, d’excès de vitesse et de conduite d’un véhicule à moteur non assuré.

Le bureau du shérif du comté d’Ogle a initialement arrêté Jones pour tentative de meurtre au premier degré.

“L’arrestation initiale n’était que cela : une première arrestation”, a déclaré le procureur de l’État du comté d’Ogle, Mike Rock. «Mon bureau a examiné les rapports, puis nous en avons également parlé avec les forces de l’ordre. Nous pensons que les accusations que nous avons déposées sont les plus appropriées. »

Une personne n’est pas officiellement inculpée tant que le bureau du procureur de l’État n’a pas porté plainte, a-t-il déclaré. Rock a déclaré que son bureau avait porté plainte contre Jones le 10 janvier.

L’altercation s’est produite à 22h40 le 31 décembre dans le bloc 200 de la 1ère Avenue (Illinois Route 26) au centre-ville de Forreston, selon un communiqué de presse du bureau du shérif.

“La première enquête indique qu’il s’agissait d’un incident de rage au volant qui s’est aggravé”, a déclaré le shérif Brian VanVickle dans une interview le 1er janvier.

Il a dit qu’il semble y avoir eu “un certain type d’incident” à l’extérieur de Forreston, après quoi les deux victimes ont arrêté leur véhicule dans un parking du village. C’est alors que Jones a attaqué les victimes, a déclaré VanVickle.

Jones a comparu pour la première fois devant le tribunal pour une audience de cause probable le 3 janvier, selon les archives judiciaires. À cette époque, la caution était fixée à 250 000 $/10 %.

Lors d’une audience préliminaire le 11 janvier, la caution de Jones a été réduite à 120 000 $/10 %, ce qui signifie qu’il devrait déposer 12 000 $ pour être libéré.

Une autre audience préliminaire est fixée au 25 janvier à 10 h.

Jones est toujours détenu à la prison du comté d’Ogle à 16 h 20 le 20 janvier, selon le personnel de la prison.

Articles similaires