Dernières Nouvelles | News 24

Retraite du cabinet libéral : mise à jour de l’arriéré des passeports attendue

OTTAWA –

Le cabinet libéral entamera aujourd’hui la deuxième d’une retraite de trois jours à Hamilton avec une longue liste de choses à faire, notamment lutter contre l’inflation et rendre le pays plus compétitif.

“Beaucoup de travail à faire”, a déclaré Trudeau en arrivant lundi à une réunion avec la vice-première ministre Chrystia Freeland.

Plus tard dans la journée, cependant, ils ont l’intention de montrer la preuve d’une chose principalement cochée sur la liste : les passeports.

La ministre de la Famille Karina Gould est sur le point de mettre à jour la situation dans les bureaux des passeports, qui ont été submergés par les demandes de renouvellement de passeport alors que les restrictions COVID-19 se sont assouplies l’année dernière.

Les périodes d’attente de plusieurs mois pour les passeports ont amené les critiques à accuser les libéraux d’être incapables de fournir même les services de base aux Canadiens.

Les libéraux sont à la traîne des conservateurs dans la plupart des sondages récents et le choix de Hamilton pour la retraite est stratégique sur le plan électoral car il se trouve dans l’une des régions les plus compétitives du pays, et dans laquelle les libéraux doivent gagner gros s’ils veulent rester dans Puissance.

Le premier ministre Justin Trudeau commencera sa rencontre d’une journée avec la mairesse de Hamilton, Andrea Horwath.

Le cabinet a également reçu un vif rappel de la forte opposition à laquelle ils sont confrontés au sein d’un groupe connu sous le nom de “convoi de la liberté”.

Lorsque Trudeau est arrivé à son hôtel lundi, un petit groupe de manifestants du convoi s’est installé de l’autre côté de la rue, mais ils sont partis peu de temps après qu’il soit à l’intérieur. Un groupe plus important est revenu lundi soir, bloquant la majeure partie de la rue devant et déclenchant des feux d’artifice, dont certains visaient le bâtiment.

La plupart s’étaient dissous à 23 heures, mais au moins un manifestant a passé la majeure partie de la nuit à klaxonner, rappelant les klaxons à air des grosses plates-formes qui ont bloqué une grande partie du centre-ville d’Ottawa pendant trois semaines il y a près d’un an maintenant.

La fin de semaine qui vient marquera le premier anniversaire de l’arrivée du convoi à Ottawa. Le blocage de plusieurs semaines et les blocages qui l’ont accompagné à plusieurs passages frontaliers ont incité le premier ministre Justin Trudeau à invoquer la Loi sur les mesures d’urgence pour la première fois depuis qu’elle a remplacé la Loi sur les mesures de guerre en 1988.

Invoquer la loi nécessite une enquête publique pour revoir la décision et le rapport qui en découle est attendu en février.

La réunion du cabinet se poursuivra aujourd’hui avec l’intention des libéraux de montrer qu’ils ont résolu un problème qui affligeait à la fois leur gouvernement et les Canadiens désespérés de voyager à nouveau alors que les restrictions en cas de pandémie se sont assouplies.


Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 24 janvier 2023

Articles similaires