Williams n’a pas besoin d’un record du Grand Chelem pour la validation

MELBOURNE: Serena Williams veut gagner plus de tournois du Grand Chelem mais n’a guère besoin du record de tous les temps pour la validation, a déclaré lundi son entraîneur Patrick Mouratoglou.

Williams souhaite remporter un 24e titre du Grand Chelem à l’Open d’Australie, ce qui correspondrait au record de Margaret Court.

Le grand américain a échoué dans quatre finales du Grand Chelem depuis sa victoire à l’Open d’Australie 2017, mais a une autre chance après avoir atteint les quarts de finale à Melbourne Park.

«At-elle besoin de cette validation? Je ne pense pas qu’elle ait besoin de cette validation », a déclaré Mouratoglou aux journalistes.

«Mais clairement, elle est revenue au tennis pour gagner d’autres tournois du Grand Chelem, donc c’est certainement l’objectif.

«Maintenant, elle n’est pas aussi obsédée par les 24 que la plupart des joueurs du monde du tennis, mais elle veut définitivement gagner le Grand Chelem. C’est la seule raison pour laquelle elle est revenue au tennis.

Mouratoglou a déclaré qu’il n’était pas vraiment logique de comparer le bilan de Williams avec Court, étant donné que 13 des titres australiens du Grand Chelem sont arrivés avant l’ère professionnelle, qui a commencé en 1968.

«Nous savons tous que ce sont deux sports différents», a-t-il déclaré.

«C’est un sport amateur et un sport professionnel.

«Mais c’est probablement amusant de parler de battre des records, ce que je comprends.»

Mouratoglou a déclaré que Williams à 39 ans bougeait mieux qu’elle ne l’avait fait en trois ans sur le terrain, et que l’équipe avait mis l’accent sur le retour du «jeu de jambes» qu’elle avait dans le passé.

«Si vous ne pouvez pas bien bouger, il n’y a pas de plan B. Le seul plan est l’attaque. Je pense que cela lui a coûté quelques matches importants », a déclaré le Français.

«Nous avons eu du mal ces dernières années parce qu’elle avait beaucoup de blessures, donc elle n’a pas pu s’entraîner comme nous le voulions», a-t-il déclaré.

«C’est un peu un cercle vicieux parce que quand on ne peut pas bien s’entraîner, on ne se forme pas.

«Maintenant, nous sommes plus dans un cercle vertueux que vicieux.»

La dixième tête de série Williams joue la deuxième tête de série Simona Halep pour une place en demi-finale. Halep l’a battue pour le titre de Wimbledon 2019 la dernière fois qu’ils se sont rencontrés.

Le triomphe de Wimbledon n’était que la deuxième victoire de Halep en 11 matches disputés contre Williams, mais Mouratoglou l’a vu comme un tournant pour le Roumain.

«Je pense que Simona a joué le match parfait à Wimbledon. Cela va être un processus différent pour elle parce qu’elle sait qu’elle peut jouer comme ça contre Serena, ce qu’elle n’a jamais fait auparavant », a déclaré Mouratoglou.

«Elle viendra probablement avec plus de confiance, et nous

préparé pour ça.

(Édité par Peter Rutherford)