Skip to content
WeWork va ouvrir de nouveaux sites de coworking à Singapour et à Manille

PHOTO DE FICHIER: un logo WeWork est représenté dans le quartier de Manhattan à New York, État de New York, États-Unis, le 4 octobre 2019. REUTERS / Carlo Allegri / File Photo

(Reuters) – WeWork ouvrira de nouveaux bureaux à Singapour et aux Philippines cette année, tout en cherchant une bouée de sauvetage d'un milliard de dollars auprès de Softbank Group Corp., son plus gros soutien.9984.T) pour une restructuration majeure.

La start-up new-yorkaise, qui a abandonné la semaine dernière une offre publique initiale en raison des inquiétudes des investisseurs concernant sa valorisation et son modèle commercial, ouvrira deux nouveaux bureaux co-working à Singapour et deux à Manille.

Les annonces ont été faites mercredi et jeudi.

Le plan visant à renforcer son empreinte dans les deux villes de l'Asie du Sud-Est fait suite à des informations selon lesquelles sa société mère, The We Company, envisageait de limiter ses projets d'expansion en Chine afin de contrôler ses coûts.

La start-up déficitaire cherche à réduire ses effectifs et à ralentir son expansion pour préserver ses liquidités alors qu'elle cherche d'autres sources de financement, ont indiqué des sources à Reuters.

Une porte-parole de WeWork a déclaré dans un courriel jeudi que la société "renforçait la présence de WeWork dans la région".

WeWork a maintenant 25 sites en Asie du Sud-Est, dont 12 à Singapour.

Reportage de Fathin Ungku à Singapour et Aby Jose Koilparambil à Bengaluru; Édité par Aditya Soni

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *