Watford 1 – 4 West Ham

West Ham a rebondi après le premier match d’Emmanuel Dennis à la troisième minute pour s’imposer 4-1 à Watford et réduire l’écart avec les quatre à quatre premiers points.

L’étourdissant autodidacte de Dennis (4) – son huitième but de la saison – a semblé répondre à toutes les questions quant à savoir si les Hornets seraient rouillés lors de leur premier match depuis 18 jours. Mais la brillante performance encouragée par le but ne s’est jamais concrétisée et les Hammers ont rapidement pris le contrôle total pour augmenter la pression sur Claudio Ranieri, dont l’équipe a maintenant perdu ses cinq derniers matchs.

Le coup de semonce de Benrahma contre les boiseries n’a servi à rien, mais l’équipe locale s’est accrochée à la pression croissante de West Ham, mais finalement leurs défenses ont finalement été violées lorsque Tomas Soucek a tiré dans la passe de Jarrod Bowen au niveau (27).

Moins de deux minutes et demie après avoir mené, Watford était derrière. La course de Michail Antonio jusqu’à la signature lui a donné le temps de lever les yeux et de trouver Benrahma, qui a fait mieux par rapport à son effort précédent et a battu Daniel Bachmann grâce à un gentil coup d’Adam Masina (29).

Seule une décision généreuse du VAR a empêché Watford de prendre encore plus de retard trois minutes après le début de la seconde mi-temps lorsque Soucek a été pénalisé pour une faute légère plusieurs secondes avant d’ajouter ce qu’il pensait être le troisième de West Ham.

Une autre décision de l’assistant vidéo a fait amende honorable pour les visiteurs car Bachmann a été jugé pour avoir commis une faute sur Bowen dans la surface, et le capitaine Mark Noble a scellé la victoire à 12 mètres (58) avant que Nikola Vlasic ne boucle un superbe après-midi pour les Hammers dans le temps additionnel avec une finition simple (90+4).

Watford reste en dehors des trois derniers mais n’a pas récolté un seul point depuis qu’il a coûté son travail à Ole Gunnar Solskjaer contre Manchester United le 20 novembre, tandis que West Ham passe au-dessus de Tottenham en cinquième, à quatre points d’Arsenal dans la dernière place de la Ligue des champions.

Notes des joueurs

Watford : Bachmann (5), Femenia (5), Sierralta (5), Cathcart (6), Masina (5), Tufan (4), Sissoko (5), Kucka (4), Hernandez (4), King (5), Denis (7).

Abonnés : Louza (5), Pedro (6), Sema (5).

West Ham : Fabianski (7), Coufal (7), Dawson (6), Diop (6), Johnson (7), Soucek (8), Noble (7), Bowen (8), Lanzini (7), Benrahma (8), Antoine (7).

Abonnés : Masuaku, Vlasic, Kral (n/a).

Homme du match: Tomas Soucek

Les marteaux quittent Watford hébété après une raclée méritée

Les moments brillants ont été rares pour Watford ces derniers temps, avec quatre défaites successives évaporant une grande partie de l’optimisme initial autour de la nomination de Ranieri.

Même avec près de trois semaines depuis leur dernier match, ils ont pris vie contre les Hammers, avec Dennis – tant de fois leur sauveur – à nouveau l’architecte. Il a créé l’espace contre un Craig Dawson lent au bord de la surface, avant de battre Fabianski avec une belle finition dans le coin supérieur.

Les Hammers n’ont montré aucun effet néfaste de ce revers précoce et sont rapidement passés à l’offensive, avec un certain nombre de blocs de dernière minute au bon moment de Craig Cathcart la seule chose qui leur a refusé un retour rapide.

Les hôtes auraient dû faire attention alors que Benrahma a valsé sur la gauche et, sans être contesté, a frappé le cadre du but à 20 mètres. De même, la domination de West Ham au milieu de terrain contre un Juraj Kucka vieillissant aurait dû susciter plus d’inquiétude.

Image:
Emmanuel Dennis de Watford célèbre son but contre West Ham

Sans aucun coup de semonce adressé, la route de Soucek vers le but pour l’égalisation de West Ham était assez simple – il s’avança sans marque pour s’accrocher au ballon de Bowen derrière, et avec Cathcart lent à réagir cette fois, il avait une finition simple pour tirer devant Bachmann.

Aussi pauvre que cela ait été, le second tir rapide de West Ham était pire. Watford a semblé ivre de punch alors que la joie s’est transformée en désespoir en trois minutes, avec Antonio autorisé à descendre l’extérieur de Kiko Femenia dans la surface avant de trouver Benrahma, avec une touche de fortune prenant son effort devant Bachmann grâce à la déviation de Masina.

Les Hornets ont récupéré pour endiguer la marée avant la mi-temps, mais après avoir reconstitué leur plan de match, il a fallu moins de trois minutes de la seconde mi-temps pour apparemment s’effondrer à nouveau. Une autre intervention de Cathcart a assuré une touche sur le centre de Soucek, mais cette fois, l’a emmené directement à Bowen, qui a franchi la ligne à quatre mètres. Si cela était malheureux, la décision du VAR d’annuler le but pour une faute mineure environ 10 secondes avant qu’il ne soit marqué semblait plus indulgente.

West Ham avait moins de griefs à propos de la prochaine intervention de VAR. La tentative de Kucka de retourner la poitrine vers Bachmann a fini par échouer et lorsque Bowen a battu le gardien de but au ballon, il a été retiré par l’Autrichien. L’arbitre Darren England a d’abord pointé un corner, mais après avoir visionné une rediffusion vidéo sur le moniteur VAR, il n’a pas hésité à annuler cette décision, permettant à Noble d’envoyer Bachmann dans le mauvais sens à 12 mètres.

Watford a cherché à en faire un jeu tard, mais devait autant à des cas mineurs de complaisance glissant dans la performance de West Ham qu’à leur propre bon travail, et d’un morceau de Hammers laxiste défendant Joao Pedro a été refusé par un Fabianski tentaculaire.

Les incidents défensifs étaient plus la spécialité des hôtes, cependant, et dans le temps supplémentaire ont permis aux visiteurs de sceller un bel après-midi alors que Bowen se frayait un chemin avec Francisco Sierralta avec facilité et retirait le ballon pour que Vlasic tire dans un filet vide.

Ce type de défaite, autant que la défaite elle-même, soulèvera des questions quant à savoir si les propriétaires à la gâchette facile de Watford pourraient être tentés par un deuxième changement de direction de la saison – les Hornets restent à deux points au-dessus des trois derniers, mais Burnley, 18e, a deux matchs en main.

À tout le moins, des matchs consécutifs avec Newcastle et Norwich en janvier pourraient contribuer grandement à définir la saison des Hornets, peu importe qui siège dans la pirogue.

Ce que les gérants ont dit…

Entraîneur principal de Watford Claudio Ranieri: « A la fin du match, nous aurions dû marquer plus de buts que West Ham, mais ils ont marqué et nous ne l’avons pas fait. Nous devons nous entraider pour trouver la bonne solution individuellement et aussi en équipe. Ce n’est pas possible de continuer Par ici.

« Tôt ou tard, nous marquerons des buts, mais nous devons arrêter d’en encaisser.

« Je ne veux pas faire d’excuses, mais quand vous avez les joueurs pour une journée à préparer, ce n’est pas facile comme mentalité de mettre tout le monde au même niveau. C’est un moment difficile, non seulement pour le moment mais pour l’ensemble monde. Nous devons nous améliorer, et nous devons le faire sans encaisser de buts. C’est le problème. « 

directeur de West Ham Moyes David: « J’exige de nos joueurs des niveaux élevés et je veux que cela se voit dans notre façon de jouer.

« Nous l’avons fait aujourd’hui dans nos buts, notre jeu peut être meilleur et a été meilleur, mais nous sommes endurcis et aujourd’hui, la chose la plus importante pour moi était de jouer un match 48 heures après le dernier, d’être prêt à repartir et marquer quatre buts à l’extérieur.

« Watford a eu Covid mais ils ont eu une période pour récupérer aussi. Beaucoup d’équipes aimeraient prendre quelques semaines de congé, vous ne voudriez pas de Covid, mais c’est une chance d’étaler vos matchs. »

Et après?

Watford voit en 2022 en accueillant Tottenham à Vicarage Road le jour du Nouvel An ; Coup d’envoi à 15h.

Plus tard dans l’après-midi, West Ham se rend à Crystal Palace dans un derby londonien, en direct Sky Sports Premier League à partir de 17h ; Coup d’envoi à 17h30.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.