Avant la pandémie de Covid, la plupart des gens attrapaient le virus respiratoire syncytial avant l’âge de 2 ans. Maintenant, les choses ont changé.