Votre briefing du mercredi

Bonjour.

Nous couvrons Le point de crise de la Syrie, une nouveau parti d’opposition en Russie et mémoriaux d’épidémies passées.


Près d’une décennie après le début de sa guerre civile, la Syrie est dans une extrême détresse. Ce mois-ci, la livre syrienne a atteint un plus bas historique par rapport au dollar sur le marché noir, décimant la valeur des salaires et augmentant le coût des importations.

Les prix des denrées alimentaires ont plus que doublé au cours de l’année écoulée et 60 pour cent de la population syrienne risquent de souffrir de la faim. Les coupures d’électricité sont constantes, certaines régions ne recevant que quelques heures d’électricité par jour. La plupart des Syriens consacrent désormais leurs journées à trouver du combustible pour cuisiner et chauffer leur maison, et certaines femmes vendent leurs cheveux pour nourrir leur famille.

Confort froid: Lors d’une réunion privée, le président Bashar al-Assad a été interrogé sur la crise économique du pays, qui constitue désormais une menace importante pour son régime. Il n’avait pas de solutions concrètes, mais il a lancé l’idée que les chaînes de télévision devraient annuler leurs émissions de cuisine afin de ne pas narguer les Syriens avec des images de nourriture inaccessible.