Sports

Vote VAR : « Débarrassez-vous-en ou améliorez-vous » – Anthony Gordon s’en prend au VAR

Légende, Newcastle et Manchester United ont tous deux 57 points avec un match à jouer en Premier League cette saison

L’attaquant de Newcastle Anthony Gordon a déclaré qu’il « ne comprenait pas l’intérêt » d’avoir des arbitres assistants vidéo (VAR) dans le football.

Alors que Newcastle était mené 1-0 à l’époque, l’arbitre sur le terrain Rob Jones n’a pas donné de coup de pied et n’a pas été invité à examiner l’incident par le responsable du VAR, Jarred Gillett.

« Je l’ai regardé et c’est une pénalité claire », a déclaré Gordon. « Il [Amrabat] descend sur mon tendon d’Achille et me pousse dans le dos. Je l’ai su tout de suite, c’est pour ça que je n’ai pas fait appel. J’ai attendu le contrôle du VAR, j’ai dit à mes coéquipiers « c’était un penalty clair ».

  • Auteur, Nick Mashiter
  • Rôle, Journaliste senior de football

« Cela ne me dérange pas que l’arbitre se trompe sur le terrain, mais je ne comprends pas l’intérêt du VAR. Soit s’en débarrasser, soit s’améliorer. C’est aussi simple que cela, il y a trop d’erreurs. »

Le patron de Newcastle, Eddie Howe, a ajouté : « Je pensais que c’était un penalty. Je pensais que c’était pour ça que VAR était bon.

« J’ai toujours été dans une époque où l’arbitre prend une décision et je la soutiens. je le garderais peut-être [VAR] avec les hors-jeu, mais je veux plus de pouvoir avec les arbitres. »

Les commentaires de Gordon sont intervenus quelques heures après l’annonce que les clubs de Premier League voteraient sur l’opportunité de supprimer le VAR de la saison prochaine lors de leur assemblée générale annuelle le mois prochain.

Les Wolves ont officiellement soumis une résolution à la Premier League qui déclenchera un vote lorsque les 20 clubs membres se réuniront à Harrogate le 6 juin.

Plus tôt mercredi, l’ancien capitaine anglais Wayne Rooney, s’exprimant sur Sky Sports, a déclaré qu’il préférait le match sans VAR.

« Je n’aime pas le VAR et s’il est là et qu’ils prennent toutes les bonnes décisions, alors c’est assez juste, mais cela enlève tout le plaisir du jeu », a-t-il ajouté.

« Il vaut mieux laisser les arbitres arbitrer et comprendre qu’ils feront des erreurs. Je préférerais de loin voir le match sans cela. »

Source des images, Getty Images

Légende, Le patron des Wolves, Gary O’Neil, a été condamné à une amende de 8 000 £ et à une interdiction de touche après le match de West Ham.

Pourquoi les Wolves ont-ils appelé à un vote sur le VAR ?

Les Wolves ont déclaré que le VAR avait été introduit « de bonne foi » mais qu’il avait entraîné « de nombreuses conséquences négatives involontaires qui nuisent à la relation entre les supporters et le football ».

Le club amène la discussion sur la table pour juger du véritable sentiment à propos du VAR, pas seulement pour passer l’été et accepter que tout va bien avec la technologie.

Les décisions contre Manchester United, Luton, Sheffield United, Newcastle et Fulham leur ont également coûté des points dans la première moitié de la saison.

Il y a eu une décision partagée du panel Key Match Incident (KMI) sur la question de savoir si le handball de Joao Gomes aurait dû être donné lors du match nul 1-1 à Luton, alors qu’il a convenu à l’unanimité que le penalty du dernier souffle de Sheffield United n’aurait pas dû être donné.

Les Wolves estimaient que le penalty de Newcastle aurait également dû être annulé, tandis qu’à Fulham en novembre, les visiteurs ont concédé deux penaltys et pensaient également que Carlos Vinicius aurait dû recevoir un carton rouge. Mais le panel a estimé que les appels du VAR étaient corrects.

Légende de la vidéo, Les loups devront peut-être « commencer à faire du bruit » à cause des appels VAR – O’Neil

Les Wolves auront-ils le soutien d’autres clubs ?

L’appel qui a rendu encore plus furieux les Wolves et a incité leur décision a été la décision d’exclure le nivellement de Max Kilman dans le temps additionnel contre West Ham le mois dernier.

Les loups ont perdu 2-1 à domicile, nuisant à leurs espoirs européens de l’époque, après que Tawanda Chirewa ait été déclaré hors-jeu et bloquant le gardien des Hammers Lukasz Fabianski, interférant ainsi avec le jeu.

Le panel KMI a approuvé à l’unanimité les décisions des responsables.

Les loups trouveront probablement le soutien d’autres clubs.

La publication controversée de Nottingham Forest sur les réseaux sociaux à propos du VAR Stuart Attwell après leur défaite à Everton en avril est devenue virale.

Les demandes de pénalités après le défi d’Ashley Young sur Gio Reyna, son handball puis une tentative de plaquage sur Callum Hudson-Odoi ont toutes été rejetées par Anthony Taylor sur le terrain, le VAR Attwell n’étant pas intervenu.

Source des images, Getty Images

Légende, Nottingham Forest voulait un penalty pour le handball d’Ashley Young.

Quelques minutes après le temps plein, le club a publié sur les réseaux sociaux, alléguant qu’Attwell était un fan de son rival de relégation Luton – une déclaration qui a été vue plus de 45 millions de fois.

Le message de Forest disait : « Trois décisions extrêmement mauvaises – trois pénalités non prononcées – que nous ne pouvons tout simplement pas accepter.

« Nous avons prévenu le PGMOL que le VAR est un fan de Luton… Le NFFC va maintenant réfléchir à ses options. »

En octobre, les enregistrements audio des discussions entre les arbitres du match autour du but refusé de Luis Diaz contre Tottenham ont été rendus publics.

Liverpool a demandé l’audio à l’organisme d’arbitrage PGMOL après la controverse survenue dans la première mi-temps de sa défaite 2-1.

VAR Darren England n’a pas annulé lorsque Diaz de Liverpool a été signalé à tort hors-jeu.

Légende de la vidéo, Wolves 1-2 West Ham : O’Neil est parti furieux de « une décision terrible, terrible, terrible ».

Que dit la Premier League ?

Tout appel des clubs à abandonner le VAR se heurtera à la réticence de la Premier League, qui estime que rejeter la technologie n’est pas la voie à suivre.

Les chiffres de la Premier League indiquent que le VAR a augmenté le nombre de bonnes décisions prises lors des matchs de 82 %, avant son introduction, à 96 % cette saison et que la suppression de la technologie permettrait à davantage de mauvaises décisions de réapparaître.

Il estime également qu’un camouflet du VAR aurait également un impact significatif sur la réputation de la Premier League en tant que meilleure ligue du monde et pourrait éventuellement exercer un contrôle plus minutieux sur les décisions sur le terrain.

Une déclaration faisant suite à la résolution des Wolves disait : « Les clubs ont le droit de présenter des propositions lors des assemblées d’actionnaires et nous reconnaissons les préoccupations et les problèmes liés à l’utilisation du VAR.

« Cependant, la Ligue soutient pleinement l’utilisation du VAR et reste engagée, aux côtés de PGMOL, à apporter des améliorations continues au système pour le bénéfice du jeu et des fans. »

Légende de la vidéo, VAR : la Suède est la seule ligue supérieure de l’UEFA à rejeter la technologie

Source link