Dernières Nouvelles | News 24

Von der Leyen s’engage à conduire l’UE sur la voie « pro-Ukraine » — RT World News

Le président de la Commission européenne a promis de fortifier le bloc contre les « extrémistes » politiques

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a juré de le faire. « former un bastion contre les extrêmes de gauche et de droite » dans l’UE, alors que son groupe centriste a obtenu la première place au Parlement européen, malgré les partis de droite humiliant les coalitions au pouvoir en France et en Allemagne.

Le Parti populaire européen (PPE) de von der Leyen a remporté quelque 26 % des sièges au Parlement européen, selon les résultats provisoires de dimanche. Elle a souligné que les partis centristes restent forts en Europe, mais a reconnu que «Les extrêmes de gauche et de droite ont gagné du soutien.»

« Nous allons les arrêter » Von der Leyen a déclaré dimanche à ses partisans à Bruxelles, promettant de « Construisez un bastion contre les extrêmes de gauche et de droite. »

Von der Leyen, qui brigue un second mandat à la présidence de la Commission européenne, a déclaré que son « L’objectif est de continuer sur cette voie avec ceux qui sont pro-européens, pro-Ukraine et pro-État de droit. »





Assita Kanko, vice-présidente du groupe des Conservateurs et Réformistes européens (ECR), a lié la montée du soutien aux partis de droite aux préoccupations des électeurs qui ne sont pas entendues.

« Lorsque les véritables aspirations des citoyens sont ignorées… cela donne malheureusement plus de place aux mouvements extrêmes. C’est pourquoi nous devons écouter les citoyens. Kanko a déclaré dimanche à Bruxelles. ECR, qui devrait remporter quelque 71 sièges sur 720, a préconisé de se concentrer sur la sécurité, le contrôle des migrations et les valeurs européennes.

Les électeurs européens ont soutenu les partis de droite et ont humilié les partis au pouvoir lors des sondages dans deux des plus grandes économies du bloc, en accordant un soutien accru aux partis anti-guerre axés sur des agendas nationaux.



Macron convoque des élections législatives anticipées

En Allemagne, le parti centriste du chancelier Olaf Scholz a reçu un coup dur en arrivant en troisième position derrière son opposition conservatrice, selon les prévisions. Le principal groupe d’opposition, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) et l’Union chrétienne-sociale (CSU), devraient obtenir environ 30% des voix, tandis qu’Alternative pour l’Allemagne (AfD) arriverait deuxième avec environ 16%, devançant ainsi les sociaux-démocrates de Scholz. (SPD) jusqu’à 14%.

Pendant ce temps, en France, le parti de droite du Rassemblement national (RN) a dominé le parti Renaissance du président Emmanuel Macron dans les sondages à tel point que ce dernier a dissous l’Assemblée nationale du pays et a appelé à de nouvelles élections anticipées.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source