Virus de la poliomyélite trouvé dans des échantillons d’eaux usées au Royaume-Uni ;  risque pour le public faible
Espace réservé pendant le chargement des actions d’article

LONDRES – Les responsables de la santé en Grande-Bretagne ont averti mercredi les parents de s’assurer que leurs enfants avaient été vaccinés contre la poliomyélite après la découverte du virus qui cause la maladie dans des échantillons d’eaux usées de Londres ces derniers mois.

L’Agence britannique de sécurité sanitaire a déclaré qu’elle pensait que le virus était “dérivé du vaccin”, ce qui signifie qu’il provenait d’une personne qui avait reçu le vaccin antipoliomyélitique vivant à l’étranger. Cette personne aurait alors transmis le virus à des personnes étroitement liées à Londres, qui ont rejeté le virus dans leurs excréments.

Le Royaume-Uni a cessé d’utiliser le vaccin antipoliomyélitique oral vivant en 2004 et est passé à une version inactivée.

La poliomyélite, qui a été officiellement éradiquée au Royaume-Uni en 2003, peut provoquer une paralysie dans de rares cas et peut mettre la vie en danger.

Les autorités ont souligné que le risque pour le public dans son ensemble est « extrêmement faible ». Ils ont ajouté que le virus n’a été détecté que dans des échantillons d’eaux usées et qu’aucun cas de paralysie n’a été signalé.

Pourtant, ils ont demandé aux gens de vérifier que leurs enfants sont complètement vaccinés et de contacter leur médecin en cas de doute.

“La plupart de la population britannique sera protégée de la vaccination dans l’enfance, mais dans certaines communautés à faible couverture vaccinale, les individus peuvent rester à risque”, a déclaré le Dr Vanessa Saliba, épidémiologiste à l’agence de santé.

“Le virus de la poliomyélite dérivé du vaccin a le potentiel de se propager, en particulier dans les communautés où la vaccination est plus faible”, a-t-elle déclaré.

Les autorités enquêtent sur l’étendue de la transmission communautaire et ont établi un «incident national» pour vérifier les cas ailleurs par précaution.

Le secrétaire à la Santé, Sajid Javid, a déclaré qu’il n’était “pas particulièrement inquiet” de la nouvelle.

Le vaccin contre la poliomyélite est administré aux jeunes bébés au Royaume-Uni dans le cadre d’un vaccin combiné. Il est redonné en rappel à 3 ans et à 14 ans.

Le dernier cas d’infection naturelle par la poliomyélite contracté au Royaume-Uni remonte à 1984.