Skip to content

SILVERSTONE, Angleterre (Reuters) – Sebastian Vettel a déclaré qu'il avait eu du mal à obtenir la bonne sensation pour sa Ferrari après s'être qualifié pour une sixième décevante lors du Grand Prix britannique, samedi.

Vettel a du mal à se faire une bonne idée de sa Ferrari

Formule 1 F1 – Grand Prix de Grande-Bretagne – Circuit de Silverstone, Silverstone, Grande-Bretagne – 13 juillet 2019 Sebastian Vettel de Ferrari lors des qualifications REUTERS / Matthew Childs

Le quadruple champion du monde et vainqueur de la course à Silverstone l’année dernière alignera une rangée derrière son coéquipier monégasque Charles Leclerc, troisième et devant les deux Red Bull.

C’est la troisième course consécutive que Vettel a été surqualifié par le pilote de 21 ans, lors de la première saison complète de Leclerc avec Ferrari.

Leclerc était en pole en Autriche, avec Vettel 10ème après avoir été écarté à cause d'un problème de puissance, et troisième derrière les pilotes Mercedes en France alors que l'Allemand était septième.

"Je pense que j'ai juste eu du mal à extraire ce qui était dans la voiture", a déclaré Vettel aux journalistes. «Je ne pouvais tout simplement pas avoir la bonne sensation. Pas content de comment ça s'est passé.

«Je devrais être plus compétitif dans la course mais dernièrement (j’ai) lutté un peu pour extraire ce tour, obtenir une bonne sensation pour la voiture. Il y a eu un peu de haut et de bas tout le week-end.

"Cela n’a pas été très beau de mon côté", at-il ajouté après un après-midi froid et couvert.

«J’ai eu du mal à sentir la voiture aujourd’hui et je ne pouvais tout simplement pas en prendre le dessus. Ce n’était pas la meilleure journée », a ajouté Vettel.

Valtteri Bottas entame la pole pour Mercedes avec son coéquipier cinq fois champion du monde, Lewis Hamilton, leader du classement général, aux côtés de la première ligne.

Les champions ont remporté huit des neuf courses jusqu’à présent, Max Verstappen de Red Bull prenant l’autre.

«Mercedes devrait être la favorite, mais je pense que nous avons une bataille passable contre les Red Bull et que nous devons la reprendre», a commenté Vettel, qui n'a remporté aucune course depuis la Belgique en août dernier.

"Bien sûr, Mercedes est très forte et il sera difficile de les battre."

Rapport par Alan Baldwin, édité par Clare Fallon

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *