Vax activé, vax désactivé: un e-mail divulgué suggère qu’Aus Open autorisera les stars non vaccinées, ce qui déclenche une dispute entre Azarenka et le journaliste

Victoria, l’État australien qui accueillera le tournoi au début de l’année prochaine, a récemment introduit un mandat de vaccination pour tous les athlètes professionnels cherchant à concourir à l’intérieur de ses frontières – cependant, l’e-mail divulgué en ligne par le journaliste de tennis Ben Rothenberg suggère que les joueurs non vaccinés seront autorisés à participer si certaines conditions sont respectées, comme la mise en quarantaine pendant 14 jours à l’arrivée dans le pays.

Auparavant, on pensait qu’une multitude de vaccinés de haut niveau dans le sport ne seraient pas éligibles pour concourir à moins qu’ils ne reçoivent une dose complète de l’un des nombreux vaccins disponibles.

Le numéro un mondial Novak Djokovic appartiendrait à cette catégorie après avoir récemment refusé d’indiquer s’il avait ou non reçu une vaccination contre le virus.

Djokovic a remporté un nombre incroyable de neuf titres de l’Open d’Australie, dont les trois derniers d’affilée, et une autre victoire dans le premier Grand Chelem de 2022 séparerait le Serbe d’un pack qui comprend également Roger Federer et Rafael Nadal en tant que joueur avec le plus de Grand Slam titres dans l’histoire.

Selon l’e-mail publié sur les réseaux sociaux par Rothenberg, les joueurs qui restent non vaccinés « doit se soumettre à des tests réguliers« . En revanche, les joueurs qui sont complètement vaccinés « aura une totale liberté de mouvement » – mais lorsqu’on lui a demandé de commenter, le ministre victorien des Sports et des événements majeurs, Martin Pakula, a semblé suggérer que le plan n’était pas encore figé.

« Nous sommes toujours en train de résoudre avec Tennis Australia et le Commonwealth si les ressortissants étrangers non vaccinés seront autorisés à entrer en Australie, et si oui, dans quelles circonstances ils seront autorisés, » il a dit.

« Non vaccinés, nous discutons toujours avec le Commonwealth pour savoir si la règle pour les arrivées internationales non vaccinées est soit une quarantaine de 14 jours, soit ils n’entrent pas du tout dans le pays. Nous ne nous attendons pas à ce que cela soit réglé avant quelques semaines.

« En fin de compte, c’est une décision fédérale qui détermine qui entre dans le pays et les circonstances dans lesquelles ils entrent. Nous sommes toujours en train d’avoir cette conversation avec eux. Et nous parlons évidemment à Tennis Australia qui parle également au Commonwealth.

« Nous allons régler tout cela assez tôt pour que chaque joueur de la tournée soit très clair sur les règles. La seule chose que nous leur avons tous assuré, c’est que les joueurs vaccinés seront traités de la même manière que tout autre entrant vacciné dans le pays. »

Voir cet article sur Instagram

Un post partagé par Novak Djokovic (@djokernole)

Le changement de cap potentiel – qui pour l’instant n’est pas confirmé – semblerait être en réaction à l’itération de l’Open d’Australie l’année dernière au cours de laquelle plusieurs joueurs se sont plaints des conditions de leur quarantaine obligatoire à l’hôtel, ainsi que des problèmes de préparation à la compétition sous de telles circonstances.

Cela a conduit à se demander si les joueurs qui ont été forcés de se mettre en quarantaine en janvier dernier seraient prêts à le faire à nouveau au début de l’année prochaine.

La situation est encore plus brouillée par les déclarations contradictoires des autorités australiennes. Dimanche, le Premier ministre victorien Daniel Andrews a doublé les conseils du gouvernement, déclarant «si vous n’êtes pas vacciné, vous n’entrez pas » – alors que mercredi dernier, le ministre de l’Immigration Alex Hawke a noté qu’il était peu probable que les joueurs de tennis bénéficient d’exemptions de vaccin.

Cependant, l’un des destinataires des conseils donnés aux joueurs de la WTA n’était pas tout à fait d’accord avec le sujet discuté ouvertement dans les médias. L’ancienne numéro un mondiale Victoria Azarenka s’est tournée vers les réseaux sociaux pour dénoncer Rothenberg pour avoir publié en ligne l’e-mail divulgué.

« Le fait que cela ait été partagé avec les joueurs de manière confidentielle et dans les 2 heures Ben vous publiez ceci. Vous n’avez clairement pas lu l’e-mail. À moins que j’aie raté le fait que tu es une joueuse de la WTA maintenant ? » a écrit Azarenka, auquel Rothenberg a répliqué: « Vika, c’est mon travail. Si vous avez un problème avec le fait que cela me soit divulgué – et au moins un autre journaliste – blâmez le(s) responsable(s) de la fuite..

« Je pense que nous allons certainement le faire« , a répondu la star biélorusse. « Je respecte toujours les journalistes et ce que vous faites. Sans aucun doute. Or ce n’est pas le cas ici. Il est de votre devoir de signaler les choses si elles ne sont pas signalées, mais divulguer des informations avant qu’elles ne soient officiellement annoncées est un piège à clics.« 

Avec un peu moins de trois mois avant le premier grand événement du calendrier du tennis de 2022, il semble que l’impact de Covid-19 se fasse toujours sentir, quelle que soit la diligence avec laquelle le monde du sport tente de sortir de la pandémie.

Et comme le montrent les réactions de certaines des plus grandes stars du sport (comme Djokovic refusant d’indiquer son statut vaccinal et Azarenka s’entraînant avec des journalistes en ligne), le problème semble certain de provoquer une division encore plus poussée avant le premier service de l’événement phare de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *