Vaccin Covid: Raab refuse de garantir que tout le monde recevra une deuxième dose

Le ministre du Cabinet, Dominic Raab, a refusé de garantir que toutes les personnes qui ont reçu une première dose de vaccin contre le coronavirus recevront un deuxième vaccin dans les 12 semaines.

Le ministre des Affaires étrangères a été pressé à plusieurs reprises dans une interview sur Sky News de donner une garantie ferme que l’approvisionnement en vaccins serait suffisant pour administrer la deuxième injection dans le délai prévu.

Mais il a refusé de le faire, déclarant à la place: «Nous visons absolument cela Nous devrions être en mesure de le faire… Nous sommes tranquillement confiants».

Il était initialement prévu de donner les deux doses des vaccins Pfizer et AstraZeneca dans les trois semaines, mais le gouvernement a introduit un délai plus long en réponse à la flambée d’infections du mois dernier suite à l’émergence d’une nouvelle souche virulente de Covid-19 au Royaume-Uni.

Retenir le deuxième coup pendant trois mois visait à doubler le nombre de personnes vulnérables de plus de 70 ans, de résidents de maisons de soins, de travailleurs de la santé et de soins et de personnes ayant de graves problèmes de santé qui pourraient être protégés d’ici la date limite de la mi-février.

Mais il a soulevé des inquiétudes quant à l’efficacité d’un seul coup, la présentatrice de télévision Joan Bakewell lançant une action en justice accusant le gouvernement de violer les conditions d’approbation du vaccin Pfizer.

Interrogé par Sophy Ridge de Sky s’il pouvait garantir qu’il y avait suffisamment d’approvisionnement pour que tous ceux qui ont eu une première dose reçoivent la seconde dans les 12 semaines, M. Raab a déclaré: « Je pense que si nous suivons la feuille de route et les chaînes d’approvisionnement que nous avons défini, ainsi que le soutien que nous avons parce que nous avons le volume de doses – 360 millions – et nous avons également sept fournisseurs, nous devrions être en mesure de répondre à ces besoins.

«Mais bien sûr, tout au long de cette pandémie, nous avons dû nous adapter à toutes sortes de choses différentes. Nous nous efforçons donc simplement de respecter la feuille de route que nous avons.

«Nous avons mis en place la distribution et la logistique. Le NHS, soutenu par les forces armées, a fait un travail incroyable, les autorités locales ont fait un travail incroyable. Maintenant, nous devons simplement livrer cela.

«Nous visons absolument cela. Nous devrions être en mesure de le livrer. Et en fait, si vous regardez notre bilan, sur lequel je pense que les gens devraient nous juger, nous sommes bien en avance sur tout autre pays en Europe, nous sommes franchement un leader mondial dans le déploiement d’un vaccin responsable. Et je pense que nous sommes tranquillement confiants.