Skip to content

UNE Une victime de viol de 23 ans est dans un état critique après avoir été incendiée par un groupe d'hommes, dont deux de ses présumés violeurs, alors qu'elle se rendait devant un tribunal du nord de l'Inde jeudi.

Il est intervenu après que des milliers de personnes soient descendues dans les rues de plusieurs villes lundi pour protester contre le viol brutal et le meurtre d'un vétérinaire de 27 ans à Hyderabad et ont demandé que les cas de viol soient accélérés et que les violeurs soient punis plus sévèrement.

Une enquête réalisée en juin 2018 auprès de 550 experts sur les questions féminines par la Fondation Thomson Reuters a révélé que l'Inde était le pire pays au monde pour les violences sexuelles contre les femmes.

32000 viols ont été enregistrés par le National Crime Records Bureau en 2017, bien que 99% des attaques ne seraient pas signalées. L'Inde s'est également classée au premier rang pour la traite des êtres humains à des fins de travail domestique, de travail forcé, de mariage forcé et d'esclavage sexuel.

La victime de 23 ans était sur le point de prendre un train pour une audience devant le tribunal du district d'Unnao dans l'Uttar Pradesh lorsque la foule l'a aspergée de kérosène et l'a incendiée.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *