Une unité de commando allemande dissoute en raison de liens présumés d’extrême droite dans ses rangs


Vingt officiers de Francfort ont fait l’objet d’une enquête pour avoir prétendument partagé des symboles nazis et « incitation au contenu » dans des groupes de discussion.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments