Skip to content
Une présentatrice de télévision française enquêtée sur des accusations de viol

PARIS – Les procureurs français ont ouvert une enquête sur des accusations de viol contre l’un des présentateurs de presse les plus connus du pays après qu’une écrivaine eut déclaré l’avoir agressée sexuellement.

L’enquête contre le présentateur, Patrick Poivre d’Arvor, a été confirmée vendredi par le parquet de la banlieue parisienne de Nanterre après Le Parisien Le journal a rapporté les accusations un jour plus tôt.

L’avocat de M. Poivre d’Arvor, François Binet, a nié les accusations et a déclaré que son client porterait deux plaintes contre l’écrivain, Florence Porcel, pour fausses accusations et diffamation.

Une série de scandales d’abus sexuels ont secoué l’élite politique, culturelle et médiatique française au cours de l’année écoulée, notamment la disgrâce d’un écrivain pédophile protégé pendant des décennies par de puissants amis.

Un ancien maire adjoint de Paris a fait l’objet d’une enquête sur des accusations selon lesquelles il avait violé un jeune homme, bien que l’affaire ait finalement été abandonnée parce que le délai de prescription était épuisé. Et un livre publié en janvier qui accusait un éminent intellectuel français d’inceste a lancé un bilan de la maltraitance des enfants.

Dans le cas de M. Poivre d’Arvor, Le Parisien a rapporté avoir agressé Mme Porcel, une écrivaine de 37 ans et YouTuber, à deux reprises.

En 2004, alors qu’elle avait 21 ans, dit-on, M. Poivre d’Arvor l’a invitée à venir regarder son émission de nouvelles après qu’elle lui ait écrit. Après le spectacle, il l’a emmenée dans son bureau et l’a agressée sexuellement, selon le journal. Les deux sont restés en contact et il a de nouveau agressé Mme Porcel en 2009, selon le journal.

Une personne au courant des accusations de Mme Porcel, qui a demandé à ne pas être identifiée parce que l’enquête est toujours en cours, a déclaré que le journal avait bien exposé son récit.

Le bureau du procureur n’a confirmé aucun détail sur l’affaire. L’avocat de Mme Porcel n’a pas pu être joint immédiatement pour commenter.

M. Poivre d’Arvor est un nom connu en France. Il a présenté les nouvelles du soir aux heures de grande écoute pendant plus de deux décennies, ayant commencé sa carrière en tant que lecteur de nouvelles au début des années 1970 et prenant rapidement de l’importance. Il présente l’émission d’information la plus regardée en France, sur la chaîne TF1, de 1987 à 2008.

Mais il a également connu des échecs professionnels notables, notamment une interview apparemment fabriquée avec le leader révolutionnaire cubain Fidel Castro en 1991.

M. Poivre d’Arvor s’est filmé en train de poser des questions puis a utilisé les réponses de M. Castro lors d’une conférence de presse, mais en donnant l’impression qu’il s’agissait d’une interview exclusive. Il a nié avoir été fabriqué et a déclaré que le segment était simplement mal édité: Il n’y a eu aucune répercussion sur l’incident.

En 1996, M. Poivre d’Arvor a été condamné à 15 mois de prison avec sursis après avoir été reconnu coupable d’accepter des pots-de-vin du beau-fils d’un éminent politicien.

Depuis son départ de TF1 en 2008, il a animé diverses émissions, dont une émission littéraire qui s’est terminée le mois dernier avant que les accusations n’émergent. Il a également écrit environ 60 livres.

C’est à travers un livre que Mme Porcel a fait allusion pour la première fois à ses accusations. En janvier, elle a publié un roman autobiographique, «Pandorini», Dans laquelle elle raconte une histoire qui, selon elle, a été« inspirée par un épisode de sa vie ».

Il raconte comment un acteur célèbre l’a agressée, un acte qu’elle a appelé «la destruction de l’innocence d’un jeune adulte par un homme puissant».

Gaëlle Fournier a contribué à la recherche.