Skip to content

(Reuters) – Le Grand Prix du Canada du 14 juin à Montréal s'est joint à une liste croissante de courses de Formule 1 reportées en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus mardi, la saison 2020 n'ayant pas encore atteint la grille de départ.

La course est la neuvième à être affectée par le virus, avec le Grand Prix d'Australie d'ouverture du 15 mars annulé avec la vitrine du Grand Prix de Monaco de mai.

Le championnat mondial détenu par Liberty-Media espère démarrer au cours de l'été européen avec un calendrier réduit et considérablement réorganisé de 15 à 18 courses qui pourraient se terminer dans la nouvelle année.

«Pour le moment, il est crucial que toutes nos énergies soient rassemblées pour vaincre COVID-19. Nous vous accueillerons à bras ouverts sur le circuit Gilles-Villeneuve dès qu'il sera sécuritaire de le faire », a déclaré François Dumontier, PDG du Grand Prix du Canada.

La course est promue par Octane Racing Group et les organisateurs ont déclaré que la décision de la reporter, après des discussions régulières avec les autorités de la ville et la Formule 1, n'avait pas été prise à la légère ou facilement.

"Nous avons entendu les directives émises par les responsables de la santé publique et en conséquence directe de la pandémie de COVID-19, nous suivons les conseils d'experts fournis par les autorités", ont ajouté les organisateurs.

Près de la moitié des cas de COVID-19 au Canada se trouvent dans la province de Québec, dont Montréal est la plus grande ville, où le premier ministre François Legault a déclaré dimanche qu'il espérait voir de nouveaux diagnostics culminer dans quelques semaines.

Il a également déclaré aux journalistes qu'il prolongeait la fermeture des entreprises non essentielles pour une autre période de trois semaines jusqu'au 4 mai.

Le président de la Formule 1, Chase Carey, a déclaré que la Formule 1 soutenait la «décision nécessaire pour assurer la sécurité des fans et de la communauté de F1.

"Nous avons toujours hâte de voyager dans l'incroyable ville de Montréal et même si nous devrons tous attendre un peu plus longtemps, nous organiserons un grand spectacle à notre arrivée plus tard cette année", a-t-il ajouté.

Les organisateurs ont déclaré que les billets continueraient d'être valables et que les spectateurs seraient informés de leurs options lorsqu'une nouvelle date serait décidée.

La Formule 1 doit maintenant essayer de reprogrammer des courses à Bahreïn, au Vietnam, en Chine, en Azerbaïdjan, aux Pays-Bas et en Espagne ainsi qu'au Canada, la France, l'Autriche et la Grande-Bretagne étant susceptibles de rejoindre la liste.

Le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone a fixé une date limite en avril pour décider s'il peut aller de l'avant.

Reportage d'Alan Baldwin à Londres, édité par Chizu Nomiyama et Toby Davis

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.