Skip to content

Révélé: une nouvelle offre visant à bloquer le No Deal Le Brexit pourrait être financée par le contribuable après que des activistes d'Irlande du Nord aient demandé de l'aide judiciaire

  • Un militant des droits des victimes d’Irlande du Nord a publié un procès à Belfast
  • Raymond McCord veut empêcher Boris Johnson de suspendre le Parlement
  • Le gouvernement a été averti qu’il ne serait pas en mesure de réclamer les frais liés à la défense de l’affaire si la demande d’aide judiciaire de M. McCord était approuvée

Les militants Anti-No Deal ont demandé l'aide juridictionnelle du contribuable pour tenter de poursuivre le gouvernement, a révélé The Mail on Sunday.

Le militant des droits des victimes d’Irlande du Nord, Raymond McCord, a entamé la semaine dernière une procédure devant la Haute Cour de Belfast visant à empêcher Boris Johnson de suspendre le Parlement pour forcer un Brexit sans issue.

L’avocat de M. McCord, Ciaran O’Hare de McIvor Farrell, prétend que cela serait inconstitutionnel et constituerait un abus de pouvoir et il demande une audience le mois prochain.

Une nouvelle offre pour bloquer le No Deal Brexit des activistes d'Irlande du Nord pourrait être financée par l'aide judiciaire

Sur la photo, Raymond McCord a entamé des procédures devant la Haute Cour de Belfast afin d'empêcher Boris Johnson de suspendre le Parlement pour imposer un Brexit No Deal.

Une nouvelle offre pour bloquer le No Deal Brexit des activistes d'Irlande du Nord pourrait être financée par l'aide judiciaire

Le militant des droits des victimes d’Irlande du Nord, photographié devant la Haute Cour de Belfast en 2016, et son avocat estiment que suspendre le Parlement serait un abus de pouvoir.

Il affirme qu'une modification constitutionnelle telle que le Brexit doit impliquer le Parlement et ne peut pas être mise en œuvre par les seuls ministres, mais des experts juridiques estiment que l'affaire aura peu de chances de aboutir.

Le gouvernement a été averti qu’il ne serait pas en mesure de réclamer les frais liés à la défense de l’affaire si la demande d’aide judiciaire de M. McCord était approuvée, comme prévu.

Les destinataires de paiements – définis par l’Agence d’aide juridique – incluent les personnes «exposées à un risque d’abus ou de préjudice grave» ou qui ont été accusées d’un crime.

Les demandeurs doivent démontrer qu’ils ne peuvent pas se permettre des conseils ou une représentation juridique.

Une nouvelle offre pour bloquer le No Deal Brexit des activistes d'Irlande du Nord pourrait être financée par l'aide judiciaire

Le gouvernement a été averti qu’il ne serait pas en mesure de réclamer les frais liés à la défense de l’affaire si la demande d’aide judiciaire de M. McCord était approuvée. Sur la photo, Boris Johnson

Une source de Whitehall a déclaré au Mail on Sunday que c’était une "parodie que le gouvernement pourrait être contraint de payer pour que le gouvernement soit poursuivi en justice pour sa politique".

Hier soir, M. O’Hare n’a pas répondu aux demandes de commentaires, mais une source gouvernementale a déclaré qu’il serait impuissant d’interrompre tout versement de l’aide judiciaire, car il est fixé par un organe indépendant du gouvernement.

Publicité

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *