Une majorité d’électeurs de Trump (52%) veulent faire sécession de l’Union

Un nouveau rapport du Center for Politics de l’Université de Virginie a révélé que 52% des électeurs de Trump soutiennent la sécession de l’Union.

Selon le Centre pour la politique :


Un nombre important d’électeurs de Trump et de Biden montrent une volonté d’envisager de violer les tendances et les normes démocratiques si nécessaire pour servir leurs priorités. Environ 2 électeurs sur 10 de Trump et Biden sont fortement d’accord qu’il serait préférable qu’un «président puisse prendre les mesures nécessaires sans être contraint par le Congrès ou les tribunaux», et environ 4 sur 10 (41%) de Biden et la moitié (52%) de Trump les électeurs s’accordent au moins quelque peu pour dire qu’il est temps de diviser le pays, en faveur des États bleus/rouges faisant sécession de l’union.

Les républicains ont été préparés à faire sécession.

Ces chiffres sont troublants dans la mesure où ils révèlent une division partisane de plus en plus profonde qui est si solide que plonger le pays le long des lignes rouges et bleues bénéficie d’un soutien substantiel.

Il serait intéressant de savoir pourquoi les électeurs de Biden veulent diviser le pays. Est-ce parce qu’ils veulent vivre seuls ou veulent-ils se débarrasser du genre de personnes qui ont voté pour Donald Trump, puis ont essayé de renverser le gouvernement ?

Fox News divise le pays depuis des décennies avec son message partisan toxique.

Les républicains menacent de faire sécession chaque fois qu’ils sont en désaccord avec quelque chose.

La vérité est que les électeurs de Trump ne pourraient pas survivre en tant que leur propre pays, mais leurs impulsions antidémocratiques sont si fortes qu’une majorité est prête à diviser les États-Unis et à mettre fin à la plus grande expérience démocratique du monde.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments