Une journaliste de golf enceinte « licenciée par la PGA pour ne pas avoir suivi les protocoles de Covid »

Teryn Gregson est actuellement enceinte de 22 semaines et était une employée à temps plein du PGA Tour jusqu’à récemment.

Elle affirme avoir tenté d’obtenir une exemption religieuse pour l’empêcher de devoir retourner dans ses bureaux le 1er novembre, tout en travaillant à domicile depuis mars de l’année dernière lorsque la pandémie a éclaté.

Mais après ne pas en avoir obtenu un, elle a été informée de son licenciement avant le week-end.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Teryn Gregson (@teryngregson)

Dans un post Instagram, Gregson a expliqué : « J’avais besoin d’exemptions religieuses de leurs protocoles vaccinaux de masquage et de test.

« Ils ne m’accueilleraient pas de telle manière que je n’aie pas à violer mes croyances religieuses. J’espérais que nous pourrions nous réunir là-dessus. »

Lors d’une apparition au Steve Deace Show lundi, la femme de 32 ans a confirmé qu’elle avait Covid en août et qu’elle n’était pas vaccinée.

« Ils m’ont dit que [my request] était une contrainte excessive, «  dit Gregson.

« Et que je devais revenir au bureau pour pouvoir collaborer avec mon équipe. »

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Teryn Gregson (@teryngregson)

Les employés de PGA Tour devaient initialement retourner au bureau de Ponte Vedra Beach, en Floride, en juin.

Pourtant, après qu’une variante Delta a entraîné un pic de nouveaux cas de Covid dans la région, la société a déplacé la date obligatoire au 1er septembre et enfin au 1er novembre.

À l’heure actuelle, les employés entièrement vaccinés ne sont pas tenus de porter des masques dans leur immeuble, mais les employés non vaccinés doivent les porter « à tout moment, y compris dans les salles de conférence, le centre de fitness, le simulateur et en marchant dans les couloirs ».

« Les masques peuvent être retirés assis à un poste de travail si une distanciation sociale peut être atteinte ou en mangeant/boire. En plus des exigences en matière de masque, tous les employés non vaccinés subiront des tests de dépistage hebdomadaires de Covid-19. » le règlement du PGA Tour, qui affirme que 94% de son personnel est vacciné, le précise également.

Voir ce post sur Instagram

Une publication partagée par Teryn Gregson (@teryngregson)

À Golfweek, le PGA Tour a répondu aux questions sur la sortie de Gregson et a déclaré qu’il « n’a pas de mandat vaccinal pour ses salariés ».

« En septembre et sur la base des conseils de conseillers médicaux et juridiques, le PGA Tour a établi des protocoles de santé et de sécurité supplémentaires pour ceux qui choisissent de rester non vaccinés. Il y a eu de nombreuses communications avec les employés au sujet de ces protocoles de santé et de sécurité spécifiques. » il est allé dit.

« En ce qui concerne les exemptions religieuses, il n’y a pas besoin d’exemption religieuse d’une exigence de vaccin car – encore une fois – nous n’avons pas d’exigence de vaccin au PGA Tour. Nous avons cependant un processus pour examiner les demandes d’accommodements médicaux ou religieux ( des employés vaccinés et non vaccinés) pour les protocoles de santé et de sécurité du Tour. Tous sont examinés au cas par cas pour déterminer si une demande est admissible et quels aménagements peuvent être faits.

Malgré cela, Gregson a confirmé à USA Today qu’elle envisageait une action en justice contre le PGA Tour tout en ne pensant pas beaucoup à trouver un autre emploi ailleurs.

Elle affirme avoir été submergée par de nombreux messages de soutien de la part de personnes aux États-Unis confrontées au même problème, et a répondu « Je ne sais pas quelle est la suite » lorsqu’on lui demande ce que l’avenir nous réserve.

« Je dois trouver des trucs, » a-t-elle admis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *