Une grande compagnie aérienne immobilise des pilotes après une bagarre dans le cockpit – News 24

Deux pilotes d’Air France ont été suspendus après s’être battus lors d’un vol Genève-Paris

Air France a suspendu deux de ses pilotes après avoir commencé une altercation physique dans le cockpit lors d’un vol plus tôt cet été, selon le média suisse La Tribune, qui s’est entretenu samedi avec des responsables de la compagnie aérienne. La nouvelle survient alors que le transporteur fait l’objet d’un examen minutieux pour non-respect des consignes de sécurité.

Comme l’a confirmé une porte-parole d’Air France, la bagarre en vol s’est produite lors d’un vol Genève-Paris en juin lorsque le commandant de bord et le copilote d’un avion de ligne Airbus se sont disputés peu après le décollage. Les pilotes se sont attrapés par le col après que l’un ait apparemment heurté l’autre. Le personnel de cabine est finalement intervenu et l’un des membres d’équipage a été laissé dans le cockpit pour veiller sur les deux pilotes, a précisé la porte-parole.

Elle a noté que l’incident “s’est terminé rapidement” sans affecter la sécurité du vol, qui s’est déroulé de façon routinière après la résolution de l’altercation. Le responsable a déclaré à La Tribune que les pilotes ont depuis été cloués au sol et attendent une décision de la direction.

La nouvelle de la bagarre fait suite à un rapport publié la semaine dernière par l’agence française d’enquête aérienne, le BEA, qui a accusé certains pilotes d’Air France de ne pas avoir suivi les bonnes procédures lors d’incidents de sécurité.

Le rapport portait sur une fuite de carburant sur un vol Air France de Brazzaville, Congo, à Paris en décembre 2020. Au cours de ce vol, les pilotes ont dérouté l’avion mais n’ont pas coupé l’alimentation du moteur ni atterri dès que possible, comme dicté par la fuite de carburant. Procédures d’urgence. L’équipage a réussi à atterrir sans encombre au Tchad, mais le BEA note que les pilotes encouraient un risque de panne moteur ou de combustion.

LIRE LA SUITE:
Un avion à destination de Los Angeles prend feu (VIDEO)

Le BEA suppose que dans d’autres cas similaires entre 2017 et 2022, les pilotes d’Air France ont agi sur la base de leur propre analyse de la situation au lieu de suivre strictement les protocoles de sécurité.

En réponse, Air France a indiqué qu’elle procéderait à un audit de sécurité et s’est engagée à suivre les recommandations du BEA pour conseiller aux pilotes de revoir leurs vols par la suite. La compagnie aérienne s’est également engagée à rendre les manuels de formation plus stricts quant au respect des procédures de sécurité.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :