Une fusillade de masse fait 14 morts et 25 blessés dans le centre de Prague

Le tireur, que l’on croit désormais décédé, a ouvert le feu dans un bâtiment universitaire de la capitale tchèque.

PUBLICITÉ

Une fusillade massive dans le centre-ville de Prague a fait plus de 14 morts et au moins 25 blessés.

L’individu responsable de la fusillade est mort, selon la police tchèque.

Les autorités n’ont pas nommé ni fourni de détails spécifiques sur les victimes, mais ont déclaré que l’incident ne semble avoir aucun lien avec le terrorisme international.

Ils s’efforcent désormais de trouver le mobile de ce qui constitue la pire fusillade de masse du pays.

Le président tchèque Petr Pavel a déclaré que ces meurtres ne devraient pas être politisés ni alimenter la désinformation.

Il a appelé à l’unité nationale, révélant sa « colère impuissante » face à l’incident.

Une journée nationale de matinée est prévue samedi.

La police a déclaré que le tireur était un étudiant de 24 ans de la faculté des arts de l’Université Charles, où la fusillade a eu lieu.

Les tirs ont commencé jeudi vers 15 heures, heure locale.

Le tireur aurait ouvert le feu dans les couloirs et les salles de classe de l’université, tuant apparemment des personnes au hasard.

Les policiers ont bouclé la zone et ont conseillé aux gens de quitter les rues environnantes et de rester à l’intérieur pendant que l’incident se déroulait.

Le maire de Prague, Bohuslav Svoboda, a confirmé que le département de philosophie de l’université avait été évacué.

Les images partagées sur les réseaux sociaux représentant le tireur montrent un homme en noir perché sur un balcon et tenant un fusil avec une lunette. Un élève a partagé une image de la porte de sa classe barricadée pour empêcher le tireur d’entrer.

Le ministre tchèque de l’Intérieur, Vit Rakusan, a assuré au public qu’aucun autre agresseur n’était présent sur les lieux et a exhorté à coopérer avec l’enquête policière en cours.

La place reste bouclée et la police a conseillé aux citoyens de respecter les mesures de sécurité.

Les services de secours de Prague ont confirmé qu’il y avait au total 14 victimes, dont le tireur, et environ 25 autres personnes souffrant de blessures diverses, dont neuf personnes dans un état critique.

Pavel Nedoma, directeur de la galerie Rudolfinum, également située sur la place, a rapporté avoir vu l’agresseur tirer depuis une fenêtre en direction du pont voisin de Manes, qui enjambe la rivière Vltava.

En réponse à l’incident, le Premier ministre Petr Fiala a rapidement annulé les événements prévus et est en route pour Prague, exprimant son engagement à remédier aux conséquences de cet événement regrettable.

PUBLICITÉ

La police de Bohême centrale a annoncé la recherche d’un jeune homme en lien avec la mort violente d’un autre homme dans la région, selon les informations de l’agence de presse tchèque ČTK.

Ils n’excluent pas que cela puisse avoir un lien avec la fusillade d’aujourd’hui à Prague.