Skip to content

UNEUne femme iranienne s'est incendiée devant un tribunal de Téhéran après avoir été jugée pour avoir résisté à son arrestation par la police de la moralité pour avoir tenté de pénétrer dans un stade de football déguisé en spectateur masculin.

Selon l'agence de presse Rokna, cette femme, nommée uniquement Sahar, aurait été emmenée dans un hôpital local avec des brûlures très graves.

Un porte-parole du pouvoir judiciaire iranien a déclaré que la femme "s'était livrée à un affrontement physique avec les forces de sécurité en février", après avoir résisté à une arrestation pour avoir insulté la police et le bad-hejabi, refusant de se conformer au strict code vestimentaire musulman.

Elle avait été arrêtée puis relâchée pour comparaître devant le tribunal sous l'accusation d'avoir "insulté le public en violant le code vestimentaire des femmes", selon des documents judiciaires.

Avant une audience au tribunal lundi, elle aurait été condamnée à six mois de prison par une source. Elle a demandé à la juge de reporter son procès pour pouvoir assister à des funérailles. Quand elle est sortie de l'immeuble, elle s'est immolé par le feu devant le complexe habituellement encombré qui abrite plusieurs tribunaux.

Depuis la révolution islamique de 1979, les Iraniennes sont interdites d’aller dans les stades de football, le régime des mollahs veillant à ce que les hommes jouent au football en short «favorisant la promiscuité».

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *