Skip to content

Une femme qui pleure, 30 ans, hurle: «Je ne suis pas une bête» du quai, alors qu'elle est reconnue coupable d'avoir abusé sexuellement de deux jeunes enfants pendant plus de deux ans à compter de l'âge de cinq ans.

  • Samantha Smith a attaqué à plusieurs reprises une fillette de trois ans et une de cinq ans
  • Un adolescent de 30 ans a nié avoir commis un acte répréhensible entre novembre 2009 et juin 2014
  • Affirmé avoir été «horrifié» d'avoir été accusé d'avoir maltraité les enfants

Une femme hurle coupable d'avoir abusé sexuellement de deux jeunes enfants

Samantha Smith (photo ci-dessus) a été reconnue coupable de violence hier et figure désormais sur le registre des délinquants sexuels

Une femme qui a abusé sexuellement de deux enfants de moins de huit ans a pleuré de manière hystérique et a crié au jury qu'elle n'était "pas une bête" après avoir été reconnue coupable.

Samantha Smith a attaqué à plusieurs reprises une fille de trois ans et un garçon de cinq ans pendant deux ans.

Le Lanarkshire, âgé de 30 ans, a maltraité les enfants dans une propriété à East Kilbride, en Écosse.

L'alarme a été déclenchée pour la première fois en 2012 lorsque la fille a révélé que Smith l'avait touchée de manière inappropriée et l'avait également maltraitée.

À la suite des allégations, une enquête de police a été ouverte, mais il a été décidé par la suite que les preuves étaient insuffisantes pour permettre la poursuite des poursuites.

En 2017, le garçon, qui souffrait d'autisme, a ensuite révélé que Smith l'avait également visé à la propriété.

Après avoir révélé les mauvais traitements qu'il avait subis, il s'est enfui de son domicile à la suite d'un entretien avec la police, qui a ensuite déclenché une chasse à l'homme pour l'enfant.

Il a ensuite été retrouvé tremblant dans un buisson.

Smith a été jugée par le tribunal du shérif de Hamilton, où elle a nié avoir commis un acte répréhensible entre novembre 2009 et juin 2014.

Un jury a pris une heure pour la convaincre d'avoir abusé sexuellement des jeunes dans une maison à East Kilbride.

Alors que les verdicts de culpabilité étaient rendus contre elle, Smith pleura et cria: «Je ne suis pas une bête».

Une autre femme âgée de 30 ans, qui ne peut pas être nommée pour des raisons juridiques, a déclaré que la jeune fille s'était confiée à elle à propos de l'agression de Smith.

Une femme hurle coupable d'avoir abusé sexuellement de deux jeunes enfants

Une femme hurle coupable d'avoir abusé sexuellement de deux jeunes enfants

Smith (à gauche et à droite) a crié après les jurés après qu'un verdict de culpabilité ait été prononcé juste après une heure. Elle est photographiée devant le tribunal

Elle a déclaré au député fiscal Vish Kathuria: «Elle était très silencieuse. En fait, les deux enfants étaient silencieux et semblaient retirés, ce qui, à mon avis, était plutôt inhabituel.

«Un soir, elle a demandé à me parler et était très nerveuse. Elle a dit qu'elle avait un secret à me dire et elle m'a dit que Samantha jouait avec sa fleur.

«J'étais vraiment énervée et nous avons commencé à pleurer. Plus tard, elle a raconté ce qui s'était passé à son père. Il est devenu très fâché et contrarié.

Elle a également raconté comment le garçon lui avait également dit qu'il avait été victime d'abus.

Elle a déclaré: «Il m'a dit en 2017 et, encore une fois, il était très calme et retiré. Il m'a dit que ce qui s'était passé plus tôt lui était aussi arrivé.

"Il s'est enfui après nous avoir raconté ce qui s'était passé et la police a alors été impliquée."

Smith a déclaré à l'avocat de la défense, Kelly Duling, qu'elle était innocente et qu'elle était «ravie» de comparaître devant le tribunal pour clarifier son nom.

Une femme hurle coupable d'avoir abusé sexuellement de deux jeunes enfants

Hamilton Sheriff Court (ci-dessus) a entendu Smith dire qu'elle "n'était pas un monstre", mais elle a également déclaré qu'elle était horrifiée d'avoir été accusée de violence.

Elle a ajouté: 'Je n'ai rien fait de mal.

«La première fois que j'en ai entendu parler, c'est quand la police est arrivée à la maison. Je suis horrifié d'être accusé de ces choses.

«En fait, je suis ravi à l'idée de comparaître devant un tribunal pour clarifier mon nom.

'Je n'ai pas abusé d'eux, je ne suis pas un monstre horrible qu'on me prétend être ici.'

Le shérif Douglas Brown a reporté la peine infligée à Smith jusqu'au mois prochain pour obtenir des informations et maintenir sa caution.

Elle a été inscrite sur le registre des délinquants sexuels.

Publicité

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *