Une femme blessée à la tête lors d’une manifestation anti-coup d’État meurt

Une femme de 20 ans qui a reçu une balle dans la tête la semaine dernière lors d’une manifestation anti-coup d’État à Naypyidaw, la capitale du Myanmar, est décédée, selon l’hôpital qui la soignait.

Mya Thwate Thwate Khaing, qui avait participé à une manifestation massive le 9 février contre le coup d’État, est la première mort officielle du mouvement anti-coup d’État depuis que l’armée a pris le pouvoir à Aung San Suu Kyi.

La manifestation à Naypyidaw a tourné à la violence lorsque les forces de sécurité ont tiré des balles en caoutchouc sur les manifestants, mais les médecins de l’hôpital ont par la suite déclaré à l’AFP qu’au moins deux personnes avaient été grièvement blessées par balles réelles.

Vendredi, un responsable de l’hôpital a confirmé sa mort à 11 heures du matin, et a déclaré que son corps serait examiné par un conseil à 15 heures car « c’est un cas d’injustice ».

« Nous garderons (la cause du décès) enregistrée et en enverrons une copie aux autorités respectives. Nous chercherons justice et avancerons », a déclaré le médecin.