Une famille du Kerala sert Biryani à un orphelinat pour célébrer Bakrid

Le monde a célébré mercredi l’Aïd-ul-Adha ou Bakrid. Les communautés musulmanes du monde entier ont célébré la journée avec beaucoup d’enthousiasme, mais surtout chez elles en raison de la pandémie de coronavirus. Alors que célébrer l’Aïd al-Adha pouvait signifier différent pour différentes familles, Abdul Kareem Sait et sa famille ont décidé d’observer la fête en servant du biryani à un orphelinat qui abrite 70 enfants à Panayappilly, au Kerala.

Kareem appartient à la communauté Kutchi Memon à Mattancherry et gère un restaurant nommé « Kareem Sait’s Biryani » avec sa famille. Selon le fils de Kareem, Zameel Sait, ils aident les nécessiteux depuis qu’ils ont commencé à fabriquer du biryani. Il a déclaré à New Indian Express : « Ce n’est pas seulement pendant l’Aïd, nous servons notre nourriture aux démunis à de nombreuses occasions, y compris le jour spécial dans notre maison. Nous avons également servi cet orphelinat les années précédentes. Les enfants attendent notre arrivée chaque année. »

Kareem est connu pour avoir préparé des biryani traditionnels de style Kochi depuis 20 ans grâce à son service de restauration appelé «Tasty Caterers». Ils ont ouvert leur premier point de vente à Thevara l’année dernière, qui est actuellement dirigé par Zameel. Le père de Zameel, sa mère et sa femme ont la responsabilité de fabriquer le biryani.

Zameel dit que peu de restaurants à Ernakulam servent un authentique Biryani de style Kochi, qui a de longs grains mélangés à un minimum d’épices.

De tels cas de personnes faisant tout leur possible pour aider les personnes dans le besoin ont fait surface à plusieurs reprises depuis la pandémie. Syed Osman Azhar Maqsusi, militant contre la faim à Hyderabad, a récemment reçu le prix le plus prestigieux du Royaume-Uni pour avoir nourri des milliers de personnes chaque jour dans le cadre de sa collecte de nourriture « La faim n’a pas de religion ».

Maqsusi a reçu le prix Commonwealth Points of Light pour sa conduite qui aide à nourrir 1 500 personnes par jour. Selon Maqsusi, il était très heureux de voir le drapeau tricolore indien figurer à côté de « Hunger Has No Religion » sur le site Web Points of Light.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments