Une explosion de cinq buts propulse les États-Unis vers une victoire de 5-2 contre le Canada dans le championnat mondial de hockey féminin

Les États-Unis ont remporté la dernière bataille dans leur bras de fer de hockey féminin avec le Canada.

Megan Keller a inscrit un but et une aide et Hilary Knight s’est rapprochée du record de tous les temps aux championnats du monde dans une victoire de 5-2 contre le Canada pour couronner la ronde préliminaire mardi.

Tirant de l’arrière 2-0 après la première période, les É.-U. ont marqué cinq buts sans riposte contre les championnes en titre. Lacey Eden a produit la victoire à 3:14 de la troisième période.

Les Américains ont mis fin à la série de victoires du Canada contre eux à cinq victoires consécutives – y compris les plus récentes finales mondiales et olympiques – avec leur plus grande marge de victoire sur les Canadiens depuis une victoire de 4-1 le 14 décembre 2019.

“Pour nous, ce qui s’est passé dans le passé n’a pas vraiment d’importance”, a déclaré l’attaquant américain Kelly Pannek.

“Ce match, le score est ce qu’il est, mais comment nous avons travaillé et comment nous avons obtenu ces buts, nous avons baissé, mais notre mentalité n’a jamais baissé. Nous n’avons jamais été hors de la mentalité de jeu.

« Nous sommes restés ensemble. Je pense que c’est plus important que d’inscrire cinq buts. C’est comme ça qu’on a fait. »

Les États-Unis sont restés invaincus en quatre matchs en tête du groupe A, qui comprenait les cinq premières têtes de série du tournoi.

Les Américains affronteront la Hongrie, tête de série no 3 de la poule B, en quart de finale jeudi.

Le Canada, avec trois victoires et une défaite, affronte la Suède, deuxième de la poule B.

Dans les autres quarts de finale de jeudi, la Finlande affrontera la Tchéquie, qui est restée invaincue en tête de la poule B, tandis que la Suisse et le Japon s’affrontent en tant que quatrième et cinquième têtes de série de la poule A.

Les demi-finales de samedi sont suivies des matchs pour les médailles de dimanche.

Le but d’assurance de la capitaine américaine Kendall Coyne Schofield en troisième période était son premier du tournoi.

Pannek a également marqué et Nicole Hensley a arrêté 26 tirs pour la victoire.

Le but vide de Knight était son 85e point en carrière aux championnats du monde et un derrière le record détenu par la Canadienne Hayley Wickenheiser.

Knight détient déjà le record de tous les temps avec 50 buts.

Avec trois buts et deux aides en quatre matchs au Danemark, Knight a battu la Canadienne Jayna Hefford pour se hisser au deuxième rang du tableau des points de tous les temps.

“Ce sont deux membres du Temple de la renommée du hockey, donc lorsque vous mettez Hilary Knight dans cette conversation, elle est une inconditionnelle du Temple de la renommée du hockey lorsque sa carrière est dite et terminée et qu’il reste encore un long chemin à parcourir”, a déclaré Coyne Schofield.

Sarah Fillier et Ella Shelton ont marqué pour les Canadiennes, qui n’ont pas généré autant d’occasions de marquer à bout portant que les Américaines et ont souvent été évincées de la rondelle par les É.-U.

« Je ne pense pas que ce soit nécessairement à l’intérieur des points. Nous perdions des batailles le long du mur contre eux », a déclaré l’entraîneur-chef canadien Troy Ryan.

“Nous devons être meilleurs le long du mur pour placer les rondelles à l’intérieur des points.”

Le Canada a battu les États-Unis 5-1 lors de la ronde préliminaire du championnat du monde de l’an dernier à Calgary avant de devancer les Américains 3-2 en prolongation en finale.

“Je n’ai jamais cru et notre personnel n’a jamais cru que le résultat de ce match aurait vraiment un impact important sur le reste de cet événement, mais la façon dont nous gérons quoi qu’il arrive allait avoir un impact important”, a déclaré Ryan.

“Nous avons perdu, donc ce sera la façon dont nous gérerons cette perte, qui déterminera le succès à l’avenir.”

Emerance Maschmeyer a stoppé 28 tirs dans la défaite.

“Chaque fois que vous perdez contre les États-Unis, c’est toujours une piqûre”, a déclaré la capitaine canadienne Marie-Philip Poulin.

« Pas le temps de paniquer pour nous. C’est un jeu. Cela fait partie du processus. Ce ne sera jamais parfait. C’est juste une question de résilience. »

Savannah Harmon a envoyé une passe transversale sous un bâton canadien à Eden, qui a câblé la tablette supérieure de la rondelle pour le but décisif en troisième.

Les Canadiens n’ont pas réussi à égaliser lors d’un jeu de puissance subséquent avec Coyne Schofield purgeant un internat mineur.

Schofield a ensuite marqué le quatrième but de son équipe sur un pourboire de la fente à 13:28.

“Lacey a eu un sacré coup. Un jeu d’adresse, mais le travail dans les tranchées vous fait finalement gagner des matchs », a déclaré l’entraîneur américain John Wroblewski.

“J’étais très heureux que notre capitaine marque dans ce domaine. C’est une excellente histoire pour nous qu’elle soit celle qui nous donne cette avance de deux buts, ce qui était évidemment énorme.

La punition grossière de la défenseure Renata Fast avec un peu moins de quatre minutes à faire a entravé les chances du Canada pour un retour tardif.

Le Canada a dominé les États-Unis 16-8 au chapitre des tirs au but en deuxième période, mais les Américains ont marqué deux fois pour égaliser.

Après une pointe de Jessie Eldridge déviée par le poteau gauche de Hensley, les États-Unis ont marqué lors de leur ruée ultérieure avec Pannek redirigeant un tir de Cayla Barnes à 11:11.

Les Américains ont réduit de moitié un déficit de deux buts avec un but en avantage numérique à 4:16.

La rondelle s’est dirigée vers Keller et son tir a été dévié par la défenseure canadienne Ashton Bell et par Maschmeyer.

Alors que Pannek servait un mineur brutal, Shelton a retourné la rondelle sur un Hensley à terre lors d’une ruée vers le but pour un but en avantage numérique à 18:12 de la première période.

Fillier a tourné et a frappé dans un rebond sur un tir de Renata Fast du point à 3:29 pour son quatrième but du tournoi en tête de l’équipe.

Avec deux victoires et deux défaites, la Finlande s’est classée troisième de la poule A avec une victoire 4-0 mardi sur la Suisse en sous-effectif (1-3-0-0).

Les Suisses étaient à moins de cinq joueurs, dont quatre malades.

La fédération suisse de hockey a indiqué sur son site Internet que la capitaine Lara Stalder avait été testée positive au COVID-19, et les trois autres négatives.

Les joueurs canadiens et américains portaient des masques mardi pour les entrevues d’après-match.

“Sachant qu’il y a des cas dans le tournoi, ce fut une décision facile pour nous de faire ce qu’il fallait et de mettre nos masques”, a déclaré Schofield.

La Tchéquie a blanchi la Suède 3-0 pour rester invaincue en tête de la poule B, cinq points d’avance sur les Suédois.

L’Allemagne s’est assuré la quatrième et dernière place en séries éliminatoires dans la poule avec une victoire 3-2 contre le Danemark, son hôte.

Donna Spencer, La Presse Canadienne

Comme nous sur Facebook et suivre nous sur Twitter

CanadahockeyÉtats-Unis