Une évidence, Rani-Saif et Siddhanth-Sharvari starrer est une montre venteuse

Casting du film : Rani Mukerji, Saif Ali Khan, Siddhanth Chaturvedi, Sharvari Wagh et d’autres

Réalisateur: Varun V Sharma

Où regarder : Théâtres

Durée: 2 heures 25 minutes

Évaluations : 3 étoiles

Synopsis: Deux paires d’escrocs de générations différentes ont décidé de prouver qui est le meilleur.

Critique du film « Bunty Aur Babli 2 »

Seize ans après que le duo de Rani Mukerji et Abhishek Bachchan ait séduit le public avec leur alchimie et leur performance divertissante dans ‘Bunty Aur Babli’, la franchise est de retour avec sa version 2.0 qui vous laissera une pincée de nostalgie et un sourire sur le visage. Une montre légère et aérée, ‘Bunty Aur Babli 2’, avec Rani Mukerji (Vimmy Trivedi), Saif Ali Khan (Rakesh Trivedi), Siddhanth Chaturvedi, Sharvari Wagh, est une évidence que vous voudriez regarder dans les théâtres après avoir été à la maison pendant près de deux ans.

Réalisé par Varun V Sharma, ‘Bunty Aur Babli 2’ est une version jazzée du film de 2005 avec un nouvel attrait pour la jeune génération sous la forme de nouveaux visages, Siddhanth et Sharvari. Saif a remplacé Abhishek dans le film et Pankaj Tripathi, Amitabh Bachchan.

Le film est une version rafraîchie avec deux nouveaux personnages, des diplômés en ingénierie au chômage, Kunal Vishwakarma (Siddhanth) et Sonia Kapoor (Sharvari) qui veulent gagner de l’argent de manière raccourcie. Et tout comme l’OG Bunty Aur Babli, le nouveau duo a aussi des « majbooris » qui les obligent à marcher sur cette voie mais ils ne perdent pas leur côté vertueux.

Alors que l’intrigue du film de 2021 est dans la même veine que le film original, quelques rebondissements simples et des performances puissantes des quatre stars principales et de Pankaj en font une montre décente.

C’est quand l’OG Bunty Aur Babli, essayé par Rani et Saif, se sent superflu et qu’ils se rendent compte que leur « nom de marque », qu’ils ont créé il y a des années en escroquant des gens, est utilisé par le nouveau couple en ville, qui revient à l’action .

Un Saif à la retraite et une femme au foyer heureuse Rani mènent une vie simple avec leur fils Pappu (un grand joueur de poker en ligne) lorsque le destin frappe à leur porte sous la forme de l’inspecteur Jatayu Singh (Pankaj Tripathi) qui débarque dans leur vie pour les mettre derrière les barreaux pour un crime qu’ils n’ont pas commis.

Peu de temps après que Jatayu se soit rendu compte que ce ne sont pas Rakesh et Vimmy mais deux imposteurs se faisant passer pour ‘BB’ qui faisaient des ravages dans la ville et volaient les gens avec leurs mouvements intelligents, qu’il demande à l’OG Bunty Aur Babli de l’aider à trouver le nouveau con artistes, sinon ils en subiraient les conséquences.

Par la suite, afin d’éviter d’aller derrière les barreaux et de protéger leur héritage, Rani et Saif élaborent un plan pour faire prendre Siddhanth et Sharvari en flagrant délit.

Ce qui joue en faveur du film, c’est que même s’il s’agit d’une version plus récente, l’ambiance générale vous remplira de nostalgie. Une écriture nette, des séquences rythmées, des dialogues enflammés bien synchronisés et parfaitement livrés avec une pincée d’humour, font de « Bunty Aur Babli » une montre divertissante.

Saif Ali Khan est étonnamment bon dans le film, tout comme Siddhanth et Sharvari. Mais Rani Mukerji repart sûrement avec la plus grosse part du gâteau ! Rani livre l’une des meilleures performances et c’est une pause rafraîchissante par rapport à ses personnages plus sérieux dans « Mardaani 2 » et « Hichki ». Le timing comique de Saif, la férocité de Rani et la chimie de Siddhanth et Sharvari sont certainement incontournables.

Individuellement, Sharvari est un package surprise et sa performance stellaire et précise scelle sa place en tant que star prometteuse avec un immense potentiel. Siddhanth, comme d’habitude, fait de son mieux et possède l’écran avec sa personnalité magnétique et son charme chaque fois qu’il apparaît dans le cadre. Saif, bien qu’il ait l’air un peu déplacé en tant que Bunty de Fursatganj, il vous séduit totalement par ses efforts et ses dialogues au bon moment. De plus, dans la seconde moitié, Saif dans les costumes de créateurs, les lunettes de soleil de marque respirent la confiance. Rani en tant que fougueuse Vimmy alias Babli qui a entrepris de sauver son nom de marque est une classe à part. Pankaj Tripathi est époustouflant en tant qu’inspecteur Jatayu. La facilité avec laquelle il livre même les dialogues les plus complexes, ses expressions et pour illuminer l’écran de sa simple présence, est incomparable.

Quant aux inconvénients du film, la musique ne joue pas en sa faveur, contrairement au film de 2005 qui nous a offert des chartbusters que l’on fredonne encore aujourd’hui. De plus, l’absence d’une trame de fond solide pour les personnages de Siddhanth et Sharvari ne vous donnera pas envie de vous enraciner pour eux.

Verdict : Dans l’ensemble, « Bunty Aur Babli 2 » est votre amuseur familial idéal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *