Skip to content

jeL'utilisation de médias sociaux liée à la croissance de la dépression chez les adolescents, car elle montre la «vie parfaite» de ceux ayant un style de vie plus riche, selon les recherches.

Il est suggéré que plus les adolescents passent de temps sur les médias sociaux et devant la télévision, plus leurs symptômes de dépression deviennent graves.

L'étude portant sur 1 786 filles et 2 028 garçons âgés de 12 à 16 ans a révélé que s'ils déclaraient que leur utilisation des médias sociaux et leur écoute de la télévision dépassaient leur niveau d'utilisation moyen global une année donnée, leurs symptômes augmentaient également cette année-là.

Il n'y avait aucune preuve que le temps passé devant un écran avait eu un impact sur la dépression chez les adolescents en réduisant leur implication dans des activités physiques.

Toutefois, les données ont indiqué que les interactions avec les médias plus propices à la promotion de comparaisons sociales à la hausse étaient associées à une baisse de l'estime de soi.

Les chercheurs ont également trouvé des preuves que les médias sociaux – et non d’autres activités sur écran – peuvent provoquer des symptômes dépressifs chez ceux qui en souffrent déjà.

Elroy Boers, chercheur postdoctoral au département de psychiatrie de l’Université de Montréal, a déclaré: "Les médias sociaux et la télévision sont des formes de médias qui exposent fréquemment les adolescents à des images de ceux qui opèrent dans des situations plus prospères, tels que des adolescents au corps parfait mode de vie passionnant ou riche.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *