Skip to content

MLes éditoriaux traitant de «lésions associées à la vapotage» demandent instamment au public de ne pas utiliser de cigarettes électroniques, après une étude du Lancet qui a révélé qu'un quart des personnes réadmises pour traitement présentaient encore des anomalies quelques semaines plus tard.

L’étude de 60 vapeurs américains admis à l’hôpital souffrant de problèmes respiratoires survient alors que la communauté internationale s’inquiète de plus en plus des risques possibles à long terme des cigarettes électroniques.

Selon les centres américains de contrôle et de prévention des maladies, 1 888 cas de lésions pulmonaires associées à la cigarette électronique ou à la vapotage ont été rapportés aux États-Unis, dont 37 décès.

Le président américain Trump a annoncé son intention d'interdire les cigarettes électroniques aromatisées, tandis que l'Organisation mondiale de la santé s'est dite préoccupée par les produits chimiques que contiennent ces dispositifs.

Cependant, au Royaume-Uni, Public Health England (PHE) s'est fait le champion du rôle des cigarettes électroniques, qui, selon elle, est à 95% plus sûr que le tabagisme.

La nouvelle recherche, dirigée par Intermountain Healthcare à Salt Lake City, a examiné 60 patients américains traités pour une «lésion pulmonaire associée à la vapotage» dans 13 hôpitaux de l'Utah, entre juin et octobre de cette année.

Le diagnostic chez les patients souffrant de difficultés respiratoires, de problèmes abdominaux et de symptômes pseudo-grippaux a été défini par des antécédents de vapotage ou d'usage de la cigarette électronique, des anomalies de l'imagerie thoracique et l'exclusion de toute autre cause possible, telle que la pneumonie.

Bien que la plupart des patients aient commencé à s'améliorer après avoir été traités avec des antibiotiques, des stéroïdes et de l'oxygène, environ 10% des cas ont récidivé, avec des complications nécessitant une réadmission à l'hôpital, a révélé l'étude.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *