Une équipe indienne déjà affaiblie fait face à une tâche difficile à la Coupe Sudirman, se sent Vimal Kumar

L’édition 2020 de la prestigieuse Coupe Sudirman, l’épreuve mondiale par équipes mixtes se jouera en Finlande à partir du 26 septembre de cette année. L’Inde est tirée au sort dans un groupe difficile où la Chine, la Thaïlande et la Finlande s’affronteront dans le groupe A. Les deux meilleures équipes se qualifieront pour les quarts de finale où des tirages au sort auront lieu à nouveau pour déterminer qui affrontera quel pays. L’Inde est dans la catégorie des têtes de série 9 -16 tandis que la Thaïlande est tête de série plus élevée dans la catégorie des têtes de série 5-8 et la Chine de pointe, favorite pour remporter la Coupe, est dans la catégorie têtes de série 1-4. La Chine espère remporter le trophée pour la 12e fois. Alors que l’Inde ne devrait avoir aucun problème contre les recrues de la Finlande, la Chine et la Thaïlande seront d’énormes pierres d’achoppement.

Vimal Kumar, ancien entraîneur national en chef et actuellement directeur de la célèbre académie de badminton Prakash Padukone à Bangalore, estime que ce sera difficile pour l’Inde car l’équipe est déjà faible avec le numéro 7 mondial PV Sindhu et le numéro 19 mondial Saina Nehwal s’être retiré de la coupe Sudirman.

Alors que Sindhu veut se reposer après une campagne mouvementée aux Jeux olympiques de Tokyo, Saina n’a donné aucune raison jusqu’à présent.

«Nous sommes déjà affaiblis par le retrait de Sindhu, d’autant plus qu’elle était une joueuse qui aurait pu affronter les meilleures joueuses chinoises comme Chen Yufei au 2e rang ou He Bingjiao au 9e, qui sont les plus susceptibles de jouer le match en simple féminin. Nous dépendrons de jeunes visages comme Malvika Bansod, Tanisha Crasto ou Aditi Bhatt, toute personne choisie pour jouer les singles. Du côté positif, ce sera une chance pour eux de jouer un jeu mature et d’apprendre à jouer sous pression. »

Vimal a ajouté: « Nous ne sommes pas vraiment forts en double féminin où les vétérans Ashwini Ponnappa et Sikki Reddy devront vraiment jouer hors de leur peau pour l’emporter sur n’importe quelle paire lancée par les Chinois. »

En double mixte, Satwiksairaj Rankireddy-Ashwini Ponnappa, 22e, pourrait affronter le duo n°1 mondial Zheng Si Wei-Huang Ya Qiong ou le duo Wang Yilyu-Huang Dong Ping classé 2e. Bien que la paire indienne soit bonne, ce sera toujours une tâche ardue pour eux.

Selon Vimal, le simple masculin semble également risqué avec l’ancien numéro un mondial Kidambi Srikanth hors de forme depuis près d’un an. « Il n’a pas bien fait sur le circuit. Nous devrons voir sa confiance et sa forme physique pour affronter Chen Long classé 6e ou Shi Yuqi classé 18e. Srikanth est d’ailleurs classé 14e, un cran au-dessus de Sai Praneeth, qui a obtenu une médaille de bronze aux derniers championnats du monde. Sai nous a déçus à Tokyo. Il a eu un bon tirage mais n’a pas joué un match inspiré. Reste à savoir s’il s’est rétabli mentalement et s’il est vraiment en forme. »

La meilleure chance du pays est dans le double masculin où Satwik et Chirag Shetty peuvent surperformer. Le duo n°10 mondial a bien joué et n’a décidément pas de chance de ne pas se qualifier pour les quarts de finale à Tokyo. La Chine a Li Jun Hui/Liu Yu Chen, 4e, qui joueront très probablement contre nous. Les bons jours, Satwik/Chirag peut les affronter.

Contre la Thaïlande également, l’Inde sera confrontée à des problèmes en simple féminin, car Ratchanok Intanon, 6e, est beaucoup trop bonne et gagnera contre toute joueuse indienne qui lui sera opposée. Idem pour Pornpawee Chochuwang, le n°10 mondial. En double mixte, la Thaïlande est bien trop forte puisqu’elle compte Dechapol Puavaranukroh et Sapsiree Taerattanachai, 3e au classement.

En double féminin, Ashwini-Sikki, 27e, devrait affronter Rawinda Prajongjai-Jongophan Kititharakul, 8e.

«Je pense que nous gagnerons le double masculin car la paire thaïlandaise Bodin Isara/Moneepong Jongjit, classée 45, pourrait ne pas être en mesure d’affronter la vitesse et l’agressivité de notre paire. C’est un événement que nous gagnerons et nous avons de bonnes chances en simple car actuellement, la Thaïlande n’a pas de bons joueurs. Nous devrions vaincre Kantaphon Wangcharoen, 18e, Kunlavut Vitidsarn, 25e ou Sitthikom Thammasin, 29e », a déclaré Vimal.

L’Inde devrait avoir une campagne intéressante pour la Coupe Sudirman et le joueur à surveiller sera Satwiksairaj Rankireddy.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments