Une école de Kaboul victime d’un attentat-suicide

Au moins 19 personnes ont été tuées dans la partie ouest de la capitale afghane

Les autorités talibanes ont rapporté vendredi qu’au moins 19 personnes avaient été tuées et 27 autres blessées dans un attentat suicide contre un centre éducatif à Kaboul, en Afghanistan.

L’explosion s’est produite alors que l’école Kaaj du 13e arrondissement de Kaboul se préparait aux examens d’entrée, a tweeté le porte-parole de la police municipale, Abdul Nafy Takor. Il a décrit le nombre de morts comme préliminaire.

“Nos équipes se sont dépêchées sur le site de l’explosion pour en savoir plus”, a-t-il ajouté. a déclaré le responsable nommé par les talibans aux médias.

Le média afghan TOLO News a déclaré que l’attaque s’était produite vers 7 h 30, heure locale. Son rapport décrit des ambulances emmenant des victimes à l’hôpital

Des images prétendument tournées à l’école, qui ont été partagées sur les réseaux sociaux, montraient des corps ensanglantés couverts de draps et des personnes désemparées sur les lieux.

L’établissement se trouve dans le quartier Dashti Barchi de Kaboul, où vivent des membres de la minorité chiite hazara, a rapporté l’AFP. Ils sont persécutés et ciblés depuis des années, notamment par des attentats à la bombe.

Bien qu’aucun groupe n’ait immédiatement revendiqué la responsabilité du dernier attentat à la bombe, l’organisation terroriste État islamique (EI, anciennement ISIS) a lancé plusieurs attaques de ce type dans le passé.

LIRE LA SUITE: L’Etat islamique revendique l’attentat meurtrier près de l’ambassade de Russie

Les talibans et l’EI sont hostiles l’un envers l’autre. Leurs combats ont été une cause majeure de violence en Afghanistan depuis que les talibans ont repris le contrôle du pays l’année dernière, après une guérilla de plusieurs décennies contre un gouvernement soutenu par les États-Unis à Kaboul.