Une bombe tue 1 policier et en blesse 3 dans le Sinaï

EL-ARISH, Égypte (AP) – L’État islamique a fait exploser une bombe en bordure de route dans la péninsule agitée du nord du Sinaï, tuant un membre des forces de sécurité égyptiennes et en blessant trois autres, ont annoncé jeudi des responsables médicaux et de sécurité.

L’explosion à l’aube de jeudi a été déclenchée par un appareil télécommandé qui visait un véhicule blindé. Il transportait des forces en mission de patrouille le long de la côte méditerranéenne de la ville de Cheikh Zuweid, ont déclaré les responsables, qui ont demandé à rester anonymes car ils n’étaient pas autorisés à informer les médias.

L’EI a publié une déclaration sur un site Web affilié à des militants revendiquant la responsabilité de l’attaque.

L’Égypte a lutté contre une insurrection dirigée par l’État islamique dans le Sinaï qui s’est intensifiée après le renversement par l’armée d’un président islamiste en 2013. Les militants ont mené de nombreuses attaques, visant principalement les forces de sécurité et les chrétiens minoritaires.

Le conflit dans le Sinaï s’est déroulé en grande partie hors de la vue du public, les journalistes et les observateurs extérieurs étant exclus de la région. Jusqu’à présent, les combats ne se sont pas étendus à l’extrémité sud de la péninsule, où se trouvent les stations touristiques populaires de la mer Rouge.

En février 2018, l’armée a lancé une opération massive dans le Sinaï qui a également englobé des parties du delta du Nil et des déserts le long de la frontière ouest du pays avec la Libye. Depuis lors, le rythme des attaques de l’État islamique dans le nord du Sinaï a diminué.