Un tribunal suisse rejette l’appel des militants du climat concernant une cascade de tennis

La plus haute juridiction suisse a rejeté vendredi un appel de militants écologistes condamnés pour intrusion après avoir envahi une banque pour jouer au tennis déguisé en Roger Federer.

Le Tribunal fédéral a rejeté l’argument des militants selon lequel leur manifestation ludique il y a deux ans et demi était une action d’urgence justifiée par la crise climatique.

« Au moment de leur action, il n’y avait pas de danger actuel et immédiat », selon la définition en droit suisse, a indiqué le tribunal dans un communiqué.

En novembre 2018, les 12 militants sont entrés dans une succursale du Credit Suisse à Lausanne pour dénoncer la star du tennis suisse Federer pour ses accords de parrainage avec la deuxième banque de Suisse et son financement des combustibles fossiles.

En janvier de l’année dernière, un tribunal inférieur a acquitté les 12 accusés, acceptant leur argument juridique sur l' »état de nécessité », estimant qu’ils avaient agi légitimement face à l’urgence climatique.

Mais une cour d’appel a infirmé ce verdict en septembre dernier, tenant compte de l’avis du procureur qui a exhorté les juges à « pratiquer le droit, pas l’émotion », selon l’agence de presse suisse Keystone-ATS.

Il les a reconnus coupables d’« intrusion » – une décision confirmée vendredi par la Cour fédérale.

Les militants ont immédiatement annoncé leur intention de porter leur affaire devant la Cour européenne des droits de l’homme, pour défendre leurs « droits fondamentaux », notamment le droit à la liberté d’expression et de manifester pacifiquement.

Laila Batou, avocate de la défense de l’un des militants, a dénoncé la décision et le « manque d’ambition » du tribunal, selon Keystone-ATS.

« Le Tribunal fédéral aurait pu donner un signal clair reconnaissant que le réchauffement climatique constitue un danger imminent, mais aussi que, dans certaines situations, la désobéissance civile est nécessaire », a-t-elle déclaré à l’agence de presse.

Au lieu de cela, a-t-elle dit, le tribunal « a statué en faveur des puissants, des grandes entreprises qui peuvent continuer à fonctionner comme d’habitude au détriment des jeunes ».

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments