Skip to content

KARACHI (Reuters) – Un tribunal pakistanais a commué les condamnations à mort de la principale personne accusée de l'enlèvement et du meurtre du journaliste du Wall Street Journal en 2002, Daniel Pearl, et a acquitté trois co-accusés dans cette affaire, ont déclaré jeudi deux avocats à Reuters.

Au moins quatre personnes ont été condamnées pour le meurtre de Pearl, dont Ahmed Omar Saeed Sheikh, d'origine britannique, qui a été condamné à mort en 2002 pour avoir organisé le meurtre. Il est en prison depuis 18 ans en attendant l'issue d'un appel.

"Le tribunal a commué la peine de mort d'Omar en sept ans", a déclaré Khawaja Naveed, l'avocat de la défense à Reuters par téléphone. "Les accusations de meurtre n'ont pas été prouvées, il a donc donné sept ans pour l'enlèvement."

«Omar a déjà purgé 18 ans, donc ses ordonnances de libération seront rendues dans le courant de la journée. Il sera absent dans quelques jours », a déclaré Naveed.

Jeudi, un banc de deux membres de la Haute Cour de la province du Sindh a rendu l'ordonnance dans la ville de Karachi, a indiqué Naveed, ajoutant que les trois autres personnes, qui purgeaient des peines de prison à vie dans le cadre de l'affaire, avaient été acquittées.

Pearl enquêtait sur des militants islamistes à Karachi après les attaques du 11 septembre 2001 contre les États-Unis lors de son enlèvement en janvier 2002. Une vidéo est apparue quelques semaines plus tard sur son meurtre.

Reportage par Hassan Raza; Écriture par Euan Rocha; Édité par Christian Schmollinger, Robert Birsel

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.