Skip to content
Un tribunal canadien rejette la demande des médias de diffuser l'audience du directeur financier de Huawei

PHOTO DE DOSSIER – La directrice financière de Huawei Technologies, Meng Wanzhou, quitte son domicile pour comparaître devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique pour une audience à Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) le 30 septembre 2019. REUTERS / Lindsey Wasson

(Reuters) – Un tribunal canadien a rejeté lundi la demande d'un consortium de médias de diffuser une partie de l'audience visant à extrader Meng Wanzhou, directeur financier de Huawei Technologies, vers les États-Unis.

La demande du consortium, à laquelle Meng et le procureur général du Canada s’opposaient, visait à enregistrer et à diffuser la partie «double incrimination» de la procédure prévue pour le 20 janvier, selon la décision rendue par la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Le consortium, composé de 13 organisations de médias, a déclaré que la partie "double incrimination" des procédures n'impliquerait qu'une question de droit, et que cette question n'engagerait pas directement le droit à un procès équitable de Meng car elle ne concernait pas sa culpabilité ou son innocence.

Un critère crucial dans la loi canadienne sur l'extradition est la «double incrimination», ce qui signifie que la conduite doit être illégale au Canada ainsi que dans le pays qui demande l'extradition.

Meng était contre la demande des médias parce qu’elle pensait que la diffusion des audiences pourrait compromettre ses droits à un procès équitable dans la procédure d’extradition et dans un procès aux États-Unis si elle était extradée.

Le procureur général a soutenu Meng et a déclaré qu'il y avait des risques de déformer la perception du public de la procédure et de perturber la sérénité du processus judiciaire, et l'effet cumulatif de ces facteurs sur le droit de Meng à un procès équitable aux États-Unis.

Meng, 47 ans, a été arrêtée à l'aéroport international de Vancouver le 1er décembre 2018, à la demande des États-Unis, où elle est accusée de fraude bancaire et accusée d'avoir trompé la banque HSBC sur les activités de Huawei en Iran.

Reportage de Rama Venkat à Bengaluru; Montage par Shailesh Kuber

Nos normes:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *