Skip to content
Un tireur saoudien aurait agi seul dans le saccage de la base de la marine américaine: le FBI

Le sous-lieutenant de la Royal Saudi Air Force Mohammed Saeed Alshamrani, aviateur accusé d'avoir tué trois personnes dans une base de l'US Navy à Pensacola, en Floride, est visible sur une carte d'identité militaire non datée publiée par le Federal Bureau of Investigation le 7 décembre 2019. FBI / Document via REUTERS.

PENSACOLA, Floride (Reuters) – Les enquêteurs pensent qu'un lieutenant des forces aériennes saoudiennes a agi seul vendredi, lorsqu'il a tué trois personnes et en a blessé huit dans une base de la marine américaine à Pensacola, en Floride, avant d'être abattu par la police, a annoncé dimanche le FBI.

Rachel Rojas, agent spécial en charge du bureau du FBI à Jacksonville, a déclaré que le tireur avait utilisé une arme de poing Glock modèle 45 de 9 mm qu'il avait achetée légalement en Floride.

"Nous estimons actuellement qu'il y a eu un homme armé qui a perpétré cette attaque et aucune arrestation n'a été effectuée dans cette affaire", a déclaré Rojas, l'enquêteur principal de l'affaire, lors d'une conférence de presse.

"Nous cherchons très fort à découvrir son motif et je demanderais de la patience afin que nous puissions bien faire les choses", a-t-elle déclaré.

Les autorités ont confirmé que le suspect était un membre de la Royal Saudi Air Force qui était sur la base dans le cadre d'un programme de formation de la marine américaine conçu pour favoriser les liens avec des alliés étrangers.

Le FBI l'a identifié comme étant le sous-lieutenant Mohammed Saeed Alshamrani, 21 ans.

Un adjoint du shérif a abattu le tireur, ont déclaré les autorités, mettant fin à la deuxième attaque meurtrière contre une base militaire américaine dans la semaine. En quelques heures, le roi d'Arabie saoudite Salman a appelé le président américain Donald Trump pour lui présenter ses condoléances et promettre le soutien de son royaume à l'enquête.

Rojas a déclaré que plusieurs étudiants saoudiens étaient proches du tireur et coopéraient avec les enquêteurs.

"Leur commandant saoudien les a limités à la base et le gouvernement saoudien s'est engagé à coopérer pleinement à notre enquête", a-t-elle déclaré. «Je remercie le royaume pour son engagement de coopération pleine et entière.»

Rapport de Brad Brooks; Écriture de Daniel Trotta; Montage par Daniel Wallis

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *