Skip to content
Un tir sur une base de la marine américaine au Texas «lié au terrorisme»: FBI

Des officiers de police se tiennent à un poste de contrôle après un tir survenu à la Naval Air Station Corpus Christi, Texas, États-Unis, le 21 mai 2020. Annie Rice / Caller-Times / USA TODAY NETWORK via REUTERS

(Reuters) – Une fusillade dans une base de l'US Navy à Corpus Christi, au Texas, qui a blessé un marin jeudi était "liée au terrorisme", a déclaré une porte-parole du FBI, ajoutant que le tireur était mort sur les lieux, mais les enquêteurs cherchaient un potentiel deuxième suspect.

Le tireur, qui n'a pas été identifié par les forces de l'ordre, a ouvert le feu sur la base aéronavale de Corpus Christi vers 6 h 15 CDT (11 h 15 GMT), a annoncé le bureau d'information de la marine dans un communiqué.

"Nous avons déterminé que l'incident de ce matin à la base aéronavale de Corpus Christi est lié au terrorisme", a déclaré Leah Greaves, agent du FBI. "Nous travaillons avec diligence avec nos partenaires étatiques, locaux et fédéraux sur cette enquête, qui est fluide et évolutive."

Greaves a déclaré que le tireur avait été tué sur les lieux de la fusillade, qui était toujours en cours de traitement par les autorités. Un verrouillage de la base a été levé.

«Nous pouvons avoir une deuxième personne potentiellement intéressée dans la communauté, mais nous encourageons le public à rester calme. Si vous voyez quelque chose, dites quelque chose », a-t-elle dit.

Dans une déclaration distincte, le département américain de la Justice a déclaré qu'il travaillait avec le FBI avec les agences étatiques et locales dans l'enquête et analyserait "les médias électroniques trouvés sur les lieux".

Le ministère de la Justice n'a pas précisé la nature de ces médias électroniques.

Le marin blessé lors de l'attaque, membre des forces de sécurité de la base, était en bon état et avait été libéré d'un hôpital, a indiqué la marine.

À la fin de l'année dernière, un homme armé saoudien a tué trois marins américains lors d'une attaque à la Pensacola Naval Air Station en Floride, quelques jours seulement après qu'un marin américain a abattu trois civils sur la base militaire historique de Pearl Harbor à Hawaï, tuant deux d'entre eux avant de prendre le sien la vie.

Reportage de Sarah N. Lynch, Lisa Lambert, Susan Heavey et Mark Hosenball à Washington, Maria Caspani à New York et Dan Whitcomb à Los Angeles; Montage par Jonathan Oatis et Peter Cooney

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.