Skip to content

Un nouveau témoin à la bombe s'est déclaré pour avoir affirmé avoir vu le prince Andrew et Virginia Roberts ensemble dans une discothèque de Londres le soir où ils auraient eu des relations sexuelles.

Lisa Bloom, avocate des victimes de Jeffrey Epstein, affirme qu'une femme encore non nommée se souvient très bien d'avoir vu le couple dans la discothèque Tramp à Mayfair en mars 2001.

Mlle Roberts a affirmé qu'elle avait été forcée à avoir des relations sexuelles avec Andrew ce soir-là par son prétendu trafiquant de sexe, Epstein, après avoir dansé avec le prince à l'intérieur du club.

Dans son interview "désastreuse" avec Emily Maitlis sur la BBC le mois dernier, Andrew a affirmé qu'il "n'avait jamais été chez Tramp" avec Miss Roberts, désormais connue sous le nom de Virginia Guiffre.

Il a également ajouté que cela n'aurait pas pu se produire à la date suggérée alors qu'il passait la journée avec sa fille, la princesse Béatrice, à l'emmener à Pizza Express à Woking.

Cependant, Mlle Bloom a révélé qu'un nouveau témoin prétendait "se souvenir vivement" d'avoir vu Andrew au club avec lui alors âgé de 17 ans et était disposé à parler au FBI.

Faites défiler vers le bas pour plus de vidéo

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Après avoir dansé chez Tramp, Mlle Roberts affirme qu'elle a couché avec Andrew au domicile du présumé souteneur Ghislaine Maxwell à Belgravia, où cette photo désormais infâme aurait été prise.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Lisa Bloom, avocate des victimes de Jeffrey Epstein, affirme qu'un témoin se souvient très bien d'avoir vu Virginia Roberts (à droite, dans Panorama hier soir) avec le prince Andrew en mars 2001.

Qui est Lisa Bloom? Avocat américain représentant les victimes d'Epstein qui a également conseillé Weinstein

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Lisa Bloom est une avocate de haut rang basée aux États-Unis qui a été impliquée dans un certain nombre d'affaires controversées.

Elle est connue pour représentant les femmes dont les plaintes pour harcèlement sexuel ont précipité le limogeage de l'ancien animateur de télévision Bill O'Reilly de Fox News.

Malgré sa réputation d'avocate réputée pour représenter les femmes victimes d'inconduite sexuelle, elle a également conseillé le magnat du film en disgrâce, Harvey Weinstein, parmi les allégations d'abus de nombreuses stars hollywoodiennes.

En tant que conseillère auprès de Weinstein, elle a été vivement critiquée par les médias américains pour sa "dissonance" avec la représentation antérieure par Bloom des victimes d'agression sexuelle.

Elle a qualifié Weinstein de "vieux dinosaure apprenant de nouvelles façons" et affirmant qu '"il nie nombre des accusations comme étant manifestement fausses".

Deux jours après la publication d'un article du New York Times de 2017 exposant des accusations contre Weinstein, Bloom a démissionné de son rôle.

La controverse de Bloom était de nouveau en 2017 lorsque sa cliente, la comédienne Kathy Griffin, a été photographiée dans une séance photo serrant une tête coupée et ensanglantée ressemblant au président Donald Trump.

Ce matin, elle a confié à ITV: «Je représente un témoin qui dit avoir été présente cette nuit-là en 2001, elle a vu le prince Andrew avec Virginia.

«Elle s'en souvient très bien, car on lui a dit que c'était un membre de la famille royale, c'était une très grosse chose pour elle.

"Elle a été choquée et je vais donc l'emmener au FBI, ils peuvent enquêter sur ses affirmations et j'appelle d'autres témoins à se présenter."

S'adressant à Phillip Schofield et à Holly Willoughby, Mme Bloom a également invité le prince Andrew à s'asseoir avec les autorités américaines pour parler de sa relation avec Epstein.

Elle a dit: «Ne nous faites pas comparaître à comparaître, ne faites pas que les forces de l'ordre vous poursuivent, venez aux États-Unis et asseyez-vous avec le FBI et répondez aux questions.

«Donnez-nous les documents, les calendriers et les journaux, toutes les informations habituellement transmises lors d'enquêtes comme celle-ci.

"Demandez à votre personnel, qui voyage avec vous, qui est votre sécurité, qui a des yeux et des oreilles, de répondre également à vos questions."

Après avoir dansé chez Tramp's, Mlle Roberts affirme qu'elle a couché avec Andrew au domicile voisin du prétendu souteneur Ghislaine Maxwell à Belgravia.

C’est là que la photo, maintenant infâme, du prince et de Mlle Roberts aurait été prise, mais des sources proches d’Andrew ont mis en doute son authenticité.

Le duc d’York a déjà été photographié à Tramp, qui a marqué son demi-siècle cette année.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Le prince Andrew photographié à l'extérieur de la discothèque Mayfair Tramp dans les années 1980. Le prince a démenti toute allégation selon laquelle il aurait attaqué Virginia Roberts dans la boîte de nuit du Mayfair avant de s'en servir au domicile de Ghislaine Maxwell à Belgravia en mars 2001.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Le prince a nié toute affirmation selon laquelle il aurait attaqué Virginia Roberts au club à la mode de Mayfair

Il y a rencontré l’ancienne petite amie Koo Stark, où il a également été photographié avec la duchesse d’York.

Les photographes l'ont capturé en quittant le bar à l'âge de 23 ans en 1983, au petit matin de 1986 et avec sa femme enceinte Sarah en mars 1990.

Mlle Roberts a déjà affirmé que lors de leur première réunion, à l'âge de 17 ans, un groupe comprenant Andrew avait dîné puis était allé danser chez Tramp's.

Mais il a confié à Emily Maitlis dans son interview à la BBC: «Je suis convaincu que je n'ai jamais été chez Tramp avec elle.

«Il y a un certain nombre de choses qui ne vont pas dans cette histoire, l'une d'entre elles est que je ne sais pas où se trouve le bar dans celui de Tramp.

«Je ne bois pas, je ne pense pas avoir déjà acheté un verre chez Tramp quand j'y étais.

Mlle Roberts a répété qu'elle avait dormi ensemble à Londres lors de son entretien avec BBC Panorama la nuit dernière.

Elle a dit: 'Ghislaine me dit que je dois faire pour Andrew ce que je fais pour Jeffrey et que cela m'a rendu malade.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Prince Andrew quittant Tramp dans les années 1980. Il y a rencontré l’ancienne petite amie Koo Stark, où il a également été photographié avec la duchesse d’York.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Emily Maitlis a interviewé Andrew dans une émission télévisée diffusée le 16 novembre dans le cadre de Newsnight, au cours de laquelle il a réfuté la suggestion de se rendre dans la boîte de nuit de Tramp avec Miss Roberts.

«Je ne m'y attendais pas de la part de la royauté. Je ne m'attendais pas à ce que les gens admirent et admirent.

Ça n'a pas duré très longtemps. Toute la procédure, c'était dégoûtant. Il s'est levé et a dit "merci" et est sorti et je me suis assis là dans son lit.

«Le lendemain, Ghislaine me tapote dans le dos et me dit" tu l'as fait vraiment plaisir ". Je venais d'être agressé par un membre de la famille royale.

Andrew a affirmé qu'il souffrait de problèmes de santé en 2001, après avoir pris une overdose d'adrénaline lors de la guerre des Malouines, ce qui l'a empêché de transpirer.

Il a également nié avoir eu des relations sexuelles avec Mlle Roberts, disant: "Je peux absolument vous dire que cela ne s'est jamais produit", ajoutant: "Je ne me souviens pas d'avoir jamais rencontré cette dame."

Elle allègue que le duc a couché avec elle à trois occasions distinctes, deux fois alors qu'elle était mineure.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein et sa petite amie Ghislaine Maxwell sont photographiés à New York en mars 2005.

"Vous avez des questions à propos de Virginia Roberts": le prince Andrew a envoyé un e-mail à Ghislaine Maxwell à 5 ​​h 50 quelques heures après que le palais de Buckingham eut été sollicité pour faire part de ses commentaires sur les affirmations sexuelles d'Epstein

Prince Andrew fait face Une nouvelle humiliation la nuit dernière alors qu'il a été révélé, il a envoyé un courriel à 5h50 à la prétendue Madame Ghislaine Maxwell, de Jeffrey Epstein, pour lui faire savoir qu'il avait des «questions spécifiques» sur Virginia Roberts.

L'enquête de BBC Panorama a révélé un courrier électronique de 2015 suggérant qu'il avait demandé l'aide de Maxwell pour répondre aux affirmations de Miss Roberts selon lesquelles il aurait eu des relations sexuelles avec elle à 17 ans et un "esclave sexuel" d'Epstein victime de la traite.

Dans le courrier électronique, le prince demande à Maxwell: "Faites-moi savoir quand nous pourrons parler. Vous avez des questions spécifiques à vous poser à propos de Virginia Roberts, ce qui la pousse à répondre: «Ayez des informations. Appelle-moi quand tu auras un moment.

La correspondance a eu lieu le 3 janvier 2015, quelques jours après que Andrew ait été nommé dans des documents judiciaires soumis par Melle Roberts dans le cadre de son procès en diffamation contre le présumé proxénète Maxwell.

Andrew avait été alerté sur le fait que Mlle Roberts avait l'intention de parler publiquement de la plainte aux médias britanniques et américains, incitant potentiellement le prince à demander de l'aide à son ami Maxwell.

Le lendemain, le palais de Buckingham publia un démenti sans précédent et sans précédent des allégations de Mlle Robert dans l'édition du 4 janvier du Mail On Sunday.

Le mois dernier, le duc a insisté lors de sa propre interview à la BBC pour ne pas se souvenir d'avoir rencontré Mlle Roberts: "Je ne me souviens pas d'avoir jamais rencontré cette dame, aucun."

La nuit dernière, Miss Roberts, connue sous le nom de Virginia Giuffre, a affirmé que dansant avec des détails atroces, elle avait été "dégoûtée" en dansant avec le royal imbibé de sueur et en avait marre de se rendre compte qu'elle était supposée avoir une relation sexuelle à 17 ans.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Le duc d'York a envoyé un courrier électronique à Ghislaine Maxwell à 5h50 du matin en 2015 pour l'informer qu'il avait des «questions spécifiques» sur Virginia Roberts après que des éléments des allégations eurent été révélés.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

L'enquête de BBC Panorama a révélé un courrier électronique suggérant qu'il avait demandé l'aide de Maxwell pour répondre aux affirmations de Miss Roberts selon lesquelles il aurait eu des relations sexuelles avec elle à 17 ans et un "esclave sexuel" d'Epstein victime de la traite.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Dans des entretiens émouvants et parfois déchirants lundi soir, Virginia Roberts a également déclaré qu'elle "appelait BS" pour "des excuses ridicules" de "personnes à l'intérieur" qui cherchaient à ternir sa prétention selon laquelle elle aurait eu des relations sexuelles avec le prince Andrew alors qu'un adolescent était victime de la traite. par Jeffrey Epstein, ajoutant: "parce que c'est ce que c'est"

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Virginia Roberts est photographiée aujourd'hui en Australie, peu après son interview de Panorama diffusée sur BBC One, au cours de laquelle elle a diffusé de nouveaux détails sur ses relations sexuelles apparentes avec le prince Andrew.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Le Buckingham Palace a publié un déni dramatique, et sans précédent à l'époque, des allégations de Mlle Robert dans l'édition du 4 janvier du Mail on Sunday, article qui aurait pu inciter Andrew à contacter Maxwell un jour plus tôt.

Mlle Roberts a fondu en larmes en disant qu'elle avait été victime de la traite par un ami d'Andrew, Jeffrey Epstein, et que Maxwell, la petite amie de la milliardaire Paedophile, lui avait donné des instructions à son sujet.

Andrew a nié à plusieurs reprises et catégoriquement avoir eu aucun contact sexuel avec Mlle Roberts – des dénégations qu'elle a qualifiées de mensonges la nuit dernière.

Elle a dit avoir eu peur parce qu'Andrew et Epstein étaient puissants, ajoutant: «Je ne m'y attendais pas de la part de la royauté. Je ne m'attendais pas à ce que les gens admirent et admirent la famille royale. '

Décrivant leur prétendue relation sexuelle, elle a déclaré: «Cela n’a pas duré très longtemps, l’ensemble de la procédure. C'était dégoûtant.

«Il n'était pas méchant ou quoi que ce soit mais il s'est levé et a dit" Merci "et est sorti. Je me suis assis dans mon lit juste horrifié et honteux et me sentais sale. Je devais me lever et prendre une douche.

Mlle Roberts a déclaré que Mlle Maxwell l’avait tapotée dans le dos le lendemain et lui avait dit: "Tu le rendais vraiment heureux."

Son compte est venu comme il est apparu que:

  • Cinq femmes ont demandé à Andrew de témoigner dans leurs revendications contre Epstein;
  • Leurs avocats sont sur le point de signifier des assignations à comparaître devant le prince s'il se rend aux États-Unis;
  • Des courriels jamais vus auparavant montraient que le prince avait demandé à Miss Maxwell de l'aider par rapport aux affirmations de Miss Roberts;
  • De nouvelles photographies remarquables montraient Andrew avec Epstein et Miss Maxwell dans l'enceinte royale d'Ascot;
  • Une des victimes d'Epstein a déclaré que Miss Maxwell était le «secret de l'opération de traite à des fins sexuelles»;
  • Andrew a été défendu par un avocat réputé, qui a déclaré que la BBC était en train de déclencher "un procès salace mené par les médias";
  • Aides a déclaré que le prince aiderait "toute agence de maintien de l'ordre appropriée".

Le scandale a déjà conduit Andrew, 59 ans, à se retirer de ses fonctions royales.

Son accusateur, qui a maintenant 35 ans, a déclaré à Panorama qu'ils avaient été introduits en 2001, alors qu'elle avait 17 ans, après avoir été prétendument "trafiquée" en Grande-Bretagne par le jet privé d'Epstein.

Elle a déclaré avoir été emmenée dans une zone réservée aux VIP dans la discothèque Tramp à Mayfair, dans le centre de Londres, où Andrew lui a acheté sa vodka et lui a demandé de danser.

Mlle Roberts, qui prétend que Mlle Maxwell l'a recrutée à l'âge de 15 ans comme masseuse à Epstein, a déclaré que la société lui avait donné des instructions à son départ.

Elle a dit: "Dans la voiture, Ghislaine me dit que je dois faire pour Andrew ce que je fais pour Jeffrey et que cela vient de me rendre malade."

La mère mariée de trois enfants affirme avoir eu des relations sexuelles avec Andrew cette nuit-là chez Miss Maxwell à Belgravia.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Des photographies récemment déterrées montrent le prince Andrew, à gauche, vêtu à la perfection et souriant tout en divertissant Epstein, à droite, et Maxwell, au centre d'une veste verte et d'un chapeau rose, à l'hippodrome d'Ascot en 2000.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Le prince Andrew aux côtés de Ghislaine Maxwell à Royal Ascot le 22 juin 2000. En plus de leur sortie à Ascot, Mlle Maxwell et Epstein étaient des invités du prince Andrew au château de Windsor pour son anniversaire à la Danse des décennies

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein apparaît lors d'un entretien avec la police aux États-Unis, qui a été écourté par son avocat après avoir été interrogé sur la forme de ses affaires privées.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein et sa prétendue madame Ghislaine Maxwell sont vus lors d'une réception privée pendant le programme Panorama

Elle a dédaigné ses tentatives répétées de nier la rencontre, ou le fait qu'elles se soient jamais rencontrées, malgré une photo le montrant avec son bras autour de sa taille.

Il y a eu des réclamations selon lesquelles l'image aurait été modifiée pour soutenir son compte.

Une victime britannique d'Epstein a déclaré que "le sexe érotique devant tout le monde était aussi normal qu'une tasse de thé"

Une victime britannique de Jeffrey Epstein a raconté à Panorama comment le financier en disgrâce avait eu un «sexe érotique complet» devant tout le monde à bord de son jet privé.

Sarah Ransome, victime d'abus sexuels de la part du monstre, a expliqué que sa réaction à la perpétration d'actes sexuels à la vue des autres était "semblable à une tasse de thé".

Mlle Ransome a déclaré que lorsqu'elle est arrivée sur son île privée dans les Caraïbes, elle a trouvé des boîtes remplies de préservatifs et a estimé que la propriété était "très bien équipée pour des orgies".

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Sarah Ransome a déclaré que sa réaction à la perpétration d'actes sexuels sous les yeux des autres était "semblable à une tasse de thé"

Elle a déclaré: «Il m'a demandé de m'allonger sur la table de massage dans sa chambre et il a dit qu'il allait me faire un massage complet du corps pour me montrer à quel point il l'aimait.

'Il a ensuite sorti un gros vibromasseur et c'est à ce moment-là qu'il a commencé à me maltraiter avec un appareil sexuel. Il m'a violée.

Elle était accusée du souteneur Ghislaine Maxwell d'avoir traité une autre femme "comme une bêtise sur sa chaussure".

Mlle Ransome a ajouté: «Ghislaine a contrôlé les filles. Elle était comme la madame.

«Elle était comme les rouages ​​de l’opération de trafic sexuel. Elle savait ce que Jeffrey aimait.

«Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui ait été si méprisant des êtres humains dans ma vie.

«En gros, elle nous a traités comme si nous étions foutus dans sa chaussure… comme elle nous a parlé, comme elle nous a intimidé dès le début.

Elle a affirmé qu'elle voulait échapper à l'île mais Epstein et Maxwell lui avaient enlevé son passeport.

Elle a ajouté: «J'allais vraiment nager. Je me fichais de savoir comment, qui, pourquoi, quoi, quand. J'allais quitter cette île, mais vous ne pouvez pas, il n'y a pas moyen de sortir. '

Miss Roberts a confié à Panorama: «Les personnes à l'intérieur vont continuer à proposer ces excuses ridicules. Je veux dire, allez, j'appelle BS (taureaux ** t) à ce sujet, parce que c'est ce que c'est. Il sait ce qui s'est passé. Je sais ce qui s’est passé et un seul parmi nous dit la vérité, et je sais que c’est moi.

Dans des interviews émouvantes et parfois déchirantes ce soir, Virginia Roberts a également déclaré qu'elle "appelait BS" pour "des excuses ridicules" de "personnes à l'intérieur" qui cherchaient à ternir sa prétention selon laquelle elle aurait eu des relations sexuelles avec le prince Andrew alors qu'un adolescent était victime de la traite par Jeffrey. Epstein, ajoutant: "parce que c'est ce que c'est".

Âgé de 35 ans, Jeffrey Epstein a continuellement affirmé avoir été victime de la traite et avoir eu des relations sexuelles avec Andrew, ce que le duc d'York nie catégoriquement.

Le duc a insisté sur le fait qu'il n'avait aucun souvenir d'avoir rencontré Mlle Roberts et avait déclaré: «Je peux absolument vous dire que cela ne s'est jamais produit. Je ne me souviens pas d'avoir jamais rencontré cette dame, aucune que ce soit.

Mme Roberts a déclaré à Panorama que «les personnes à l'intérieur vont continuer à proposer ces excuses ridicules – comme si son bras était allongé ou la photo falsifiée, ou qu'il est venu à New York pour rompre avec Jeffrey Epstein.

'Je veux dire, allez, j'appelle BS sur ça, parce que c'est comme ça.'

Dans son récit, elle a raconté qu'elle se sentait «horrifiée, dégoûtée et honteuse» après avoir eu des relations sexuelles avec le prince Andrew à l'âge de 17 ans sous la direction de la prétendue madame, Ghislaine Maxwell, de Jeffrey Epstein.

Après avoir quitté la discothèque Tramp avec le prince Andrew, le joueur de 35 ans a confié à la BBC ce soir: «Dans la voiture, Ghislaine me dit que je dois faire pour Andrew ce que je fais pour Jeffrey.

«Et cela m'a rendu malade. Je ne m'y attendais pas de la part de la royauté. Je ne m'attendais pas à quelqu'un que les gens admirent et admirent – la famille royale.

Elle a dit: «Il y avait un bain et ça a commencé là et ça a conduit à la chambre. Cela n'a pas duré très longtemps toute la procédure. C'était dégoûtant.

«Il n'était pas méchant ou quoi que ce soit. Mais il se leva et dit merci et sortit. Et je suis restée assise dans mon lit à me sentir horrifiée et honteuse et à me sentir sale. '

Elle a ajouté: "Je venais d'être agressée par un membre de la famille royale".

Elle a également dit à la BBC qu'elle savait qu'elle "devait le garder heureux parce que c'est ce que Jeffrey et Ghislaine (Maxwell, la petite amie d'Epstein) auraient attendu de moi".

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein en quad sur son île privée des Caraïbes sur une photo diffusée lors de l'épisode de Panorama de la nuit dernière

Miss Roberts, désormais connue sous le nom de Virginia Giuffre, a exhorté le public britannique à "se tenir à mes côtés pour m'aider à mener ce combat" et à "ne pas accepter cela comme étant acceptable".

Dans l'interview accordée à BBC Panorama, elle a expliqué qu'Andrew était "le danseur le plus hideux que j'ai jamais vu de ma vie" et que "sa sueur pleuvait … pleuvait pratiquement partout".

L'interview de Mlle Roberts a eu lieu avant la comparution du duc à Newsnight.

Dans l'émission, elle a révélé qu'elle avait été agressée sexuellement dès l'âge de sept ans et s'était enfuie de chez elle.

Elle a déclaré: «J'ai été abusée dès mon plus jeune âge. Sept ans et mon enfance m'a rapidement été enlevée.

«J'étais déjà tellement marqué mentalement dès mon plus jeune âge et je me suis enfui de ça. Je n'ai trouvé dans la rue que de la faim, de la douleur et des abus et c'était effrayant, je voulais m'en sortir.

Extraits de l'interview de Virginia Roberts

L'accusateur du duc d'York, Virginia Roberts, maintenant Virginia Giuffre, a accordé une interview à BBC Panorama.

Elle affirme avoir été victime de la traite par Jeffrey Epstein et obligée d'avoir des relations sexuelles avec Andrew alors qu'elle était adolescente, ce que nie le duc. Voici une transcription d'extraits de l'interview publiée jusqu'à présent:

Miss Roberts sur prétendument danser avec le duc dans la discothèque Tramp: 'Nous sommes allés dans la section VIP. Il n'y avait évidemment aucune attente dans les lignes – vous étiez avec un prince.

«Andrew m'a demandé ce que je voulais boire, vous savez, et j'ai dit oh, vous savez, quelque chose du bar. Il avait quelque chose de clair. Je sais que la mienne était de la vodka et ensuite il m'a demandé de danser.

«Il est le danseur le plus hideux que j'ai jamais vu de ma vie. Je veux dire que c'était horrible et que ce gars transpirait sur moi, comme si sa transpiration était comme s'il pleuvait pratiquement partout où je me sentais comme dégoûté, mais je savais que je devais le garder heureux parce que c'est ce à quoi Jeffrey et Ghislaine se seraient attendus. de moi.'

Miss Roberts sur la photo d'elle avec le duc: 'Les personnes à l'intérieur vont continuer à proposer ces excuses ridicules. Comme si son bras était allongé ou que la photo était falsifiée, ou alors il est venu à New York pour rompre avec Jeffrey Epstein.

«Je veux dire, allez, j'appelle BS à ce sujet, parce que c'est ce que c'est. Il sait ce qui s'est passé. Je sais ce qui s'est passé et un seul d'entre nous dit la vérité, et je sais que c'est moi.

En appelant le public britannique à la soutenir: 'J'implore les Britanniques de se tenir à mes côtés, de m'aider à mener ce combat, de ne pas accepter cela comme étant acceptable.

«Ce n'est pas une histoire de sexe sordide. C'est une histoire de trafic, c'est une histoire d'abus et c'est l'histoire de la royauté de vos gars.

Elle a ajouté: «J'implore les Britanniques de se tenir à mes côtés, de m'aider à mener ce combat, de ne pas accepter cela comme étant acceptable.

«Ce n'est pas une histoire de sexe sordide. C'est une histoire de trafic, c'est une histoire d'abus et c'est l'histoire de la royauté de vos gars.

L’enquête Panorama a également révélé que les avocats de cinq victimes de Jeffrey Epstein voulaient que le prince Andrew témoigne dans leurs procès.

Les cinq femmes, qui poursuivent en justice le domaine d'Epstein, ont déclaré que le Prince avait été témoin de la façon dont les gens avaient reçu des massages chez le prédateur sexuel.

Des assignations à comparaître préalables à l'audience ont été préparées pour les cinq affaires et pourraient être signifiées au prince Andrew s'il retourne aux États-Unis.

Les assignations à comparaître devraient être approuvées par un juge une fois le prince sur le sol américain. Il serait alors en mesure de contester l'assignation à comparaître devant le tribunal s'il ne voulait pas témoigner.

Le prince Andrew a déclaré n'avoir vu ni être témoin ni soupçonné aucun comportement suspect lors de ses visites chez M. Epstein en Floride, à New York et dans les Caraïbes.

Mais l'avocat qui représente les cinq femmes a déclaré que le duc d'York pourrait avoir des informations importantes sur l'opération de traite sexuelle d'Epstein. David Boies a confié à Panorama: «L’une des choses que nous avons tentée est d’interviewer le prince Andrew et de tenter de comprendre son explication.

«Il était un visiteur fréquent. Ils devraient se soumettre à une entrevue. Ils devraient en parler ».

Les avocats des victimes ont écrit deux fois au prince pour lui demander un entretien, mais n'ont toujours pas reçu de réponse.

Le programme d'enquête d'une heure intitulé Le Prince et le scandale Epstein a été arrêté pour la première fois jeudi dernier.

Dans des clips publiés avant la projection, Melle Roberts a affirmé avoir été amenée à Londres par Epstein en 2001, présentée à Andrew, emmenée dans la boîte de nuit Tramp et invitée par le duc à danser.

Elle a confié à la journaliste de Panorama, Darragh Macintyre: «Il est le danseur le plus hideux que j'ai jamais vu de ma vie.

'C'était horrible et ce type transpirait sur moi, sa transpiration était comme s'il pleuvait pratiquement partout, j'étais comme dégoûté, mais je savais que je devais le garder heureux parce que c'était ce à quoi Jeffrey et Ghislaine se seraient attendus de moi.'

Dans sa récente interview à Newsnight, Andrew a affirmé qu'il souffrait de problèmes de santé en 2001, après s'être fait tirer une overdose d'adrénaline pendant la guerre des Malouines, ce qui lui a valu de ne pas transpirer.

Quand ils ont quitté le club, Melle Roberts a déclaré que la mondaine Mme Maxwell lui avait donné des instructions. Elle a ajouté: "Dans la voiture, Ghislaine me dit que je dois faire pour Andrew ce que je fais pour Jeffrey et que cela vient de me rendre malade."

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Le prince Andrew quitte son domicile à la Royal Lodge de Windsor Great Park, dans le Berkshire, aujourd'hui

Elle a dit que plus tard dans la soirée, elle avait couché avec Andrew à l'étage supérieur chez Maxwell à Belgravia.

Le duc a insisté sur le fait qu'il n'avait aucun souvenir d'avoir rencontré Mlle Roberts et avait déclaré: «Je peux absolument vous dire que cela ne s'est jamais produit. Je ne me souviens pas d'avoir jamais rencontré cette dame, aucune que ce soit.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein, un délinquant sexuel condamné, s'est tué en août dans une prison de New York

Il nie avoir eu des relations sexuelles avec elle.

Le duc a été photographié avec le bras autour de la taille de Mlle Roberts chez Ghislaine Maxwell.

Il a déclaré qu'il n'avait aucun souvenir de la photo prise et s'est demandé s'il s'agissait de sa propre main dans l'image.

«Il sait ce qui s'est passé. Je sais ce qui s'est passé et un seul d'entre nous dit la vérité, et je sais que c'est moi.

Les tentatives d'Andrew de se défendre contre les précédentes accusations de Miss Roberts et d'expliquer son amitié avec Epstein, un condamné condamné, dans une interview accordée à BBC Newsnight le mois dernier, ont été qualifiées d '"accident de voiture" et l'ont conduit à se retirer de ses fonctions publiques.

Il a été largement critiqué pour n'avoir pas montré de remords pour son association avec le financier déshonoré ou son empathie pour les victimes d'Epstein lors de sa comparution à la télévision.

Il a démissionné d'un grand nombre de patronages et a vu des organisations avec lesquelles il était autrefois impliqué.

Mlle Roberts a affirmé dans des documents judiciaires en Floride qu'elle avait été forcée d'avoir des relations sexuelles avec Andrew à l'âge de 17 ans, ce qui est inférieur à l'âge de consentement de l'État.

Toutefois, en 2015, un juge a radié cette allégation en affirmant qu'elle était «immatérielle et impertinente».

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Andrew a été interviewé par Emily Maitlis dans une émission de Newsnight diffusée le 16 novembre

En réponse au Panorama de ce soir, un porte-parole du palais de Buckingham a déclaré que le duc "regrettait sans équivoque son association mal fondée avec Jeffrey Epstein" et "sympathise profondément avec ceux qui sont affectés et qui souhaitent une forme de fermeture".

Ils ont déclaré qu '«il est catégoriquement nié que le duc d'York ait eu une quelconque forme de contact sexuel ou de relation sexuelle avec Virginia Roberts. Toute prétention contraire est fausse et sans fondement ».

Le palais a également déclaré que toute suggestion d'irrégularité faite par le duc aux mineurs mineurs était «catégoriquement inexacte».

Mlle Roberts allègue que le duc a couché avec elle à trois occasions distinctes, deux fois alors qu'elle était mineure.

Au cours de son entretien avec Newsnight, le duc a annoncé une prétendue rencontre avec Mlle Roberts En 2001, il ne passa pas la journée alors qu'il passait la journée avec sa fille, la princesse Béatrice, à l'emmener à Pizza Express à Woking pour une fête.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein et sa petite amie Ghislaine Maxwell sont photographiés à New York en mars 2005.

Epstein s'est suicidé en août dans une prison de New York alors qu'il était inculpé de trafic de personnes à caractère sexuel.

Le prince a également été plongé dans une nouvelle crise après avoir prétendu avoir abusé de son rôle commercial financé par les contribuables au profit d'un associé.

Les fuites de papiers révèlent comment il a exploité cette position pour ouvrir les portes du magnat David 'Spotty' Rowland lors de missions commerciales officielles.

Le palais de Buckingham n'a pas répondu aux accusations, mais a déclaré dans un communiqué que l'objectif du rôle commercial du duc "était de promouvoir les intérêts britanniques et britanniques à l'étranger, et non les intérêts des particuliers".

Panorama: Le Prince et le scandale Epstein seront sur BBC One à 21h ce soir

"Elle pourrait être au bord des larmes": Judi James, experte en langage corporel, déclare que l'accusateur du prince Andrew, Virginia Roberts, apparaît à la fois en colère et vulnérable dans son interview avec Panorama

La femme qui affirme avoir couché avec le prince Andrew à l'adolescence a l'air à la fois "en colère" et "vulnérable" dans une nouvelle interview de la BBC, a déclaré aujourd'hui un expert en langage corporel.

Virginia Roberts a dénoncé les accusations selon lesquelles Jeffrey Epstein aurait fait de la traite et forcé à avoir des relations sexuelles avec Andrew, ce que le duc d’York nie catégoriquement.

L'expert en langage corporel Judi James a étudié trois clips qui ont été publiés avant l'interview tant attendue diffusée sur BBC One à 21 heures ce soir.

Mme James a déclaré à MailOnline que les nouvelles vidéos "montrent une femme qui a l'air d'abord repoussée, puis en colère ou indignée et enfin plus vulnérable et implorante".

Mais elle a ajouté que "les démonstrations émotionnelles de Miss Roberts sont en grande partie contenues plutôt que sur ou incongrues et que son ton vocal la rend solide et solide".

Ici, elle regarde chacun des trois nouveaux clips en détail et donne son évaluation:

CLIP ONE – "Il est le danseur le plus hideux que j'ai jamais vu de ma vie"

VIRGINIA ROBERTS TRANSCRIPT: «Nous sommes allés dans la section VIP. Il n'y avait évidemment aucune attente dans les lignes – vous étiez avec un prince. Andrew m'a demandé ce que je voulais boire, vous savez, et j'ai dit oh, vous savez, quelque chose du bar.

«Il avait quelque chose de clair. Je sais que la mienne était de la vodka et ensuite il m'a demandé de danser. Il est le danseur le plus hideux que j'ai jamais vu de ma vie.

'Je veux dire que c'était horrible et que ce gars transpirait sur moi, comme si sa transpiration était comme s'il pleuvait pratiquement partout où j'étais comme dégoûté, mais je savais que je devais le garder heureux parce que c'était ce que Jeffrey et Ghislaine auraient. attendu de moi.

ANALYSE DE JUDI JAMES: 'Le contact visuel de Virginia est intéressant. Elle semble être une communicatrice avisée, assise bien droite et semblant se pencher légèrement vers son intervieweur. Au cours de la discussion sur la danse et la transpiration d'Andrew, elle commence par lever les sourcils et un contact visuel fort mais non surévalué.

'Elle regarde ensuite vers le bas et ses yeux se dirigent vers la droite, ce qui peut être considéré comme lié à la pensée créatrice, mais peut également être provoqué par une personne qui sélectionne les bons mots avant de parler.

«Elle effectue ensuite une coupure prolongée des yeux, en fermant les yeux alors qu'elle dit qu'il est« le danseur le plus hideux ». Les seuils peuvent être utilisés pour masquer l'expression des yeux, mais cela tend à être plus courant lorsque quelqu'un répond à une question directe et «meurtrière», alors qu'ici Virginia crée son propre récit.

'Si elle ferme les yeux pour intérioriser ses pensées afin de reprendre l'instant ou même d'essayer de rejeter le mauvais souvenir, son récit lui fait perdre la bouche pour devenir un petit rire sans joie.

Elle a ensuite fait des gestes de mime pour décrire comment sa sueur "pleuvait sur elle", levant les yeux et écartant ses doigts pour imiter la sueur "pluvieuse". Cela vient avec une petite ride de nez de dégoût et elle mime aussi en vomissant.

CLIP DEUX – 'Il sait ce qui s'est passé. Je sais ce qui s'est passé '

VIRGINIA ROBERTS TRANSCRIPT: «Les personnes à l'intérieur vont continuer à proposer ces excuses ridicules. Comme si son bras était allongé ou que la photo était falsifiée, ou alors il est venu à New York pour rompre avec Jeffrey Epstein.

«Je veux dire, allez, j'appelle BS à ce sujet, parce que c'est ce que c'est. Il sait ce qui s'est passé. Je sais ce qui s'est passé et un seul d'entre nous dit la vérité, et je sais que c'est moi.

ANALYSE DE JUDI JAMES: 'During the second clip she seems to showing some suppressed anger about the 'ridiculous excuses' from what she calls 'the people inside'.

'Her body language appears more challenging and defiant here and there is a small neck-wobble as she speaks to suggest some anger, although her vocal tone sounds assertive rather than over-emotional. She raises her index finger in a gesture of what looks like warning gesture.'

CLIP THREE — 'This is a story of being trafficked'

VIRGINIA ROBERTS TRANSCRIPT: 'I implore the people in the UK to stand up beside me, to help me fight this fight, to not accept this as being OK.

'This is not some sordid sex story. This is a story of being trafficked, this is a story of abuse and this is a story of your guys' royalty.'

ANALYSIS BY JUDI JAMES: 'In the third clip Virginia looks slightly more vulnerable although – again – this doesn't seem like something she is over-playing here during these clips.

'She uses eye contact again to suggest openness as she 'implores' the people of the UK to 'stand up beside me'. Her words sound assertive here but her vocal tone sounds less assured as though she might be close to tears.'

Gruesome threesome's Ascot day out: Prince Andrew is seen at the races with Ghislaine Maxwell and paedophile Jeffrey Epstein in never-before-seen photos

By Ross Ibbetson for MailOnline

Newly unearthed photographs show Prince Andrew's friends, millionaire paedophile Jeffrey Epstein and his alleged pimp Ghislaine Maxwell at Ascot racecourse.

Epstein, dressed in a top hat and morning suit, has a grin across his face as he walks with Miss Maxwell and the Duke of York through the heart of the British establishment.

Pictured in June 2000, Prince Andrew had been introduced to Epstein just months before by Miss Maxwell, then known for being the daughter of newspaper tycoon Robert Maxwell.

Miss Maxwell, who walks in between the prince and Epstein, is obscured by the hat of Caroline Stanley, Countess of Derby, who is walking in front of her. Shown on Andrew's left is Edward Stanley, 19th Earl of Derby.

It was during this time that Miss Maxwell and Epstein were to attend Windsor Castle, just a few miles from the racecourse, as guests of the prince for his birthday.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Prince Andrew, left, with Ghislaine Maxwell, centre in a green jacket and pink hat, her face obscured by a lady in front, and Jeffrey Epstein, right, at Royal Ascot on June 22, 2000

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Prince Andrew alongside Ghislaine Maxwell at Royal Ascot on June 22, 2000. As well as their outing at Ascot, Miss Maxwell and Epstein were guests of Prince Andrew at Windsor Castle for his birthday at the Dance of the Decades during the time

The Dance of the Decades, a lavish party hosted by the Queen, celebrated four royal birthdays, including Prince Andrew's 40th, the Princess Royal's 50th, the Queen Mother's 100th and Princess Margaret's 70th.

In Prince Andrew's interview with Newsnight last month he said Epstein was there at his invitation, not the Royal Family's. He added that the financier was Miss Maxwell's 'plus one.'

The prince was photographed with Miss Maxwell at several other private functions in the UK and the US that year.

At the wedding of his former girlfriend Aurelia Cecil in Wiltshire in September 2000 and at a 'Hookers and Pimps' themed Halloween Party in Manhattan.

And finally, Miss Maxwell and Epstein were seen together at Sandringham in December of that year to attend what the prince has described as a 'straightforward shooting weekend.'

Early the following year, in the most infamous photo of all, the Duke of York was pictured with his arm around the waist of 17-year-old Virginia Roberts with Miss Maxwell stood in the background.

Ms Roberts, now known as Virginia Giuffre, told BBC's Panorama on Monday night that she was trafficked to London by Epstein and instructed to have sex with Prince Andrew, prior to the photo being taken in Miss Maxwell's Belgravia townhouse.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Jeffrey Epstein and Ghislaine Maxwell on a 'straightforward shooting weekend' at Sandringham in December 2000 (left) and Prince Andrew and Ghislaine Maxwell at the wedding of his former girlfriend Aurelia Cecil in Wiltshire in September 2000 (right)

Ms Giuffre told Panorama: 'The people on the inside are going to keep coming up with these ridiculous excuses – like his arm was elongated or the photo was doctored, or he came to New York to break up with Jeffrey Epstein. I mean, come on, I'm calling BS on this, because that's what it is.'

The 35-year-old said that after leaving Tramp nightclub with Prince Andrew: 'In the car Ghislaine tells me that I have to do for Andrew what I do for Jeffrey.

'And that made me sick. I didn’t expect it from royalty. I didn’t expect it from someone that people look up to and admire – the Royal Family.'

She said: 'There was a bath and it started there and it led into the bedroom. It didn’t last very long the whole entire procedure. C'était dégoûtant.

'He wasn’t mean or anything. But he got up and said thanks and walked out. And I sat there in bed just felt horrified and ashamed and and felt dirty.'

She added: 'I had just been abused by a member of the royal family.'

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Prince Andrew and Jeffrey Epstein in Manhattan in 2010. The duke quit his role as UK trade envoy the following year in the wake of the fallout from the Central Park photos

The Duke of York emphatically denies any form of sexual contact or relationship with Virginia Giuffre and says he has no recollection of meeting her.

Prince Andrew told Emily Maitlis previously: 'You can't prove whether or not that photograph is faked because it's a photograph of a photograph of a photograph.

'It's very difficult to be able to prove it but I don't remember that photograph being taken…That's me but whether that's my hand…I have simply no recollection of the photograph ever being taken.'

Andrew, 59, has categorically denied having sex with Ms Giuffre and apologised for his association with Epstein, who died in prison in August in what New York City officials said was a suicide.

The disgraced prince has stepped down from royal duties 'for the foreseeable future' because of his friendship with Epstein.

The scandal is one of the worst to have gripped the royal household in recent decades and has severely tarnished the reputation of Andrew.

Now FIVE more women want Prince Andrew to testify: Accusers say Duke saw Jeffrey Epstein abusing them and must speak to the FBI

By Ross Ibbetson for MailOnline

Five of Jeffrey Epstein's accusers want Prince Andrew to give evidence in US courts and say the duke must talk about what he witnessed to the FBI.

Their lawyer claims the Duke of York witnessed men being given massages at the financier's homes, the BBC's Panorama programme revealed on Monday night.

Pre-trial witness subpoenas have been prepared for the five cases and could be served on the prince if he was ever to set foot in the United States again.

Prince Andrew has said he never saw anything untoward at Epstein's properties in New York, Florida or the Caribbean.

The lawyer for the five women, David Boies, told Panorama: 'One of the things that we have tried is to interview Prince Andrew and to try to get what his explanation is.

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Prince Andrew taking a stroll through New York's Central Park with Epstein following his prison term on December 5, 2010. The prince told the BBC last month the purpose of the visit was to end his friendship with Epstein

'He was a frequent visitor. They ought to submit to an interview. They ought to talk about it.'

Lawyers for the victims claim they have written to the prince twice requesting an interview but have yet to receive a response.

Prince Andrew was last month asked by the BBC whether he would ever testify under oath, and he replied: 'If push came to shove and the legal advice was to do so, then I would be duty bound to do so.'

Virginia Giuffre, formerly Roberts, has previously described how it would have been impossible to spend time with Epstein and not known what was going on.

Describing Epstein's Manhattan mansion, Prince Andrew told Emily Maitlis: 'There were a lot of people who were walking around Jeffrey Epstein's house. As far as I was aware, they were staff, they were people that were working for him, doing things.'

He added: 'I interacted with them, if you will, to say good morning, good afternoon but I didn't, if you see what I mean, interact with them in a way that was, you know what are you doing here, why are you here, what's going on?'

The five women who are suing Epstein's estate would still require a judge to sign off on the drafted subpoenas and Prince Andrew could then fight them in court if he did not wish to provide evidence.

Tonight on Panorama, Ms Giuffre told how she was trafficked by Epstein to have sex with with Andrew, which the Duke of York categorically denies.

She told the BBC's Panorama: 'The people on the inside are going to keep coming up with these ridiculous excuses – like his arm was elongated or the photo was doctored, or he came to New York to break up with Jeffrey Epstein.

'I mean, come on, I'm calling BS on this, because that's what it is.'

Sticking to her story she described feeling 'horrified, disgusted and ashamed' after sex with Prince Andrew when she was 17 at the direction of Jeffrey Epstein's alleged madam Ghislaine Maxwell.

The 35-year-old told the BBC that after leaving Tramp nightclub with Prince Andrew: 'In the car Ghislaine tells me that I have to do for Andrew what I do for Jeffrey.

'And that made me sick. I didn't expect it from royalty. I didn't expect it from someone that people look up to and admire – the royal family.'

Un témoin se souvient très bien d'avoir vu le prince Andrew avec Virginia Roberts à la discothèque Tramp

Prince Andrew waves to a guest from the entrance of Epstein's apartment in Manhattan in 2010

She said: 'There was a bath and it started there and it led into the bedroom. It didn't last very long the whole entire procedure. C'était dégoûtant.

'He wasn't mean or anything. But he got up and said thanks and walked out. And I sat there in bed just felt horrified and ashamed and felt dirty.'

She added: 'I had just been abused by a member of the royal family.'

She also told the BBC that she knew she 'had to keep him happy because that's what Jeffrey and Ghislaine (Maxwell, Epstein's then-girlfriend) would have expected from me.'

Ms Giuffre urged the British public to 'stand up beside me to help me fight this fight' and 'not accept this as being OK'.

Andrew, 59, has categorically denied having sex with Ms Giuffre and apologised for his association with Epstein, who died in prison in August in what New York City officials said was a suicide.

The prince has stepped down from royal duties 'for the foreseeable future' because of his friendship with Epstein.

The scandal is one of the worst to have gripped the royal household in recent decades and has severely tarnished the reputation of Andrew.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *