Un suspect d’identification de la police à Fort Good Hope a poignardé qui a fait 1 mort et 2 blessés

La GRC des Territoires du Nord-Ouest a annoncé qu’elle recherchait Thaddeus McNeely, 24 ans, en lien avec un “incident critique” à Fort Good Hope mardi soir qui a fait un mort et deux blessés.

Lors d’une conférence de presse mercredi après-midi, le surintendant de la GRC. Jeffrey Christie a identifié McNeely comme un “sujet d’intérêt”. On ne sait pas où il se trouve actuellement, mais la police pense qu’il est toujours dans la communauté.

L’enquête de la GRC en est encore à ses débuts. Bien que la police n’ait identifié aucun autre suspect, Christie n’a pas exclu la possibilité d’autres suspects.

Christie n’a pas non plus été en mesure de dire si les attaques de mardi étaient un acte aléatoire ou ciblé, mais a déclaré qu’il essaierait de partager plus de détails une fois que la police aurait une meilleure compréhension de la situation.

Surintendant de la GRC Jeffrey Christie lors d’une conférence de presse en direct mercredi. (Radio-Canada)

Une vingtaine d’agents sont actuellement sur le terrain à Fort Good Hope, une communauté d’environ 500 personnes.

McNeely, qui a eu 24 ans mardi, a plusieurs condamnations antérieures pour voies de fait causant des lésions corporelles, ainsi que pour voies de fait générales, obstruction et non-respect des ordonnances du tribunal.

Selon les archives judiciaires, il a été inculpé en mars de deux autres chefs de voies de fait causant des lésions corporelles. Il a également des accusations en suspens pour avoir proféré des menaces et fait des méfaits.

Il a été libéré le 26 juillet sous certaines conditions, notamment l’interdiction de posséder un couteau ou une arme blanche, sauf pour manger.

Christie a déclaré que quiconque repère McNeely ne devrait pas l’approcher, mais devrait appeler la police.

“La prudence et la prudence sont certainement de mise au cours des prochaines heures”, a-t-il déclaré.

« Des gens ont été blessés »

Plus tôt mercredi matin, la GRC a levé une demande demandant aux résidents de s’abriter sur place, mais leur a conseillé de rester vigilants.

Lucy Jackson, chef par intérim de Fort Good Hope, a déclaré à CBC que trois personnes avaient été poignardées mardi soir et que la police avait demandé aux résidents de rester à l’intérieur, de verrouiller leurs portes et de fermer leurs fenêtres.

Une victime est décédée peu de temps après avoir été amenée au centre de santé et une autre était dans un état grave. Le troisième a été blessé mais stable, a déclaré Jackson, et les deux victimes survivantes ont été évacuées vers Yellowknife.

Un suspect d'identification de la police à Fort Good Hope a poignardé qui a fait 1 mort et 2 blessés
Fort Good Hope, Territoires du Nord-Ouest, vu à travers les arbres en juillet 2020. (Julien Schroder)

“Les gens ont été blessés – les jeunes, en général, ont été blessés, ont souffert, pleuraient, pleuraient. Je pense qu’aujourd’hui est le jour où nous avons besoin de plus d’aide dans la communauté, comme des équipes de traumatologie … pour venir aider la communauté à grande », dit-elle.

“Chaque maison a été touchée.”

Jackson a déclaré qu’il y avait un travailleur en santé mentale dans la communauté, qui a été une “aide merveilleuse” mardi soir. Jackson a déclaré qu’elle et quatre autres membres de la communauté avaient passé la nuit au centre de santé pour aider car il y avait une pénurie d’infirmières à Fort Good Hope. Ils ont aidé jusqu’à l’arrivée de l’évacuation médicale.

“Je pense que c’est une bénédiction pour nous, pour nous d’être là … pour aider à s’assurer que tout se stabilise vraiment avec les gens et les victimes. Et nous avons prié”, a-t-elle déclaré.

Elle a déclaré que les dirigeants actuels et passés se sont également réunis pour aider, prier et s’assurer que les personnes touchées étaient prises en charge. Les dirigeants prévoyaient de se réunir mercredi matin pour créer un plan d’aide à la communauté, a-t-elle ajouté.

L’enquête de la GRC se poursuit

Dans une mise à jour mercredi matin à 7 h 48, la GRC a déclaré qu’elle continuait d’enquêter sur ce qui s’était passé. D’autres agents sont arrivés dans la communauté du jour au lendemain et d’autres sont en route, notamment l’Unité des crimes majeurs et les services cynophiles.

“La GRC sollicite l’aide de toute personne susceptible d’avoir des informations concernant cet incident ou l’emplacement possible du suspect”, a déclaré le surintendant. Jeffrey Christie, un officier des opérations criminelles de la division G, a déclaré dans le communiqué de presse.

Tard mardi soir, la GRC a publié un communiqué de presse demandant aux résidents de s’abriter sur place en raison de l’incident en cours.

“Alors que la présence policière augmente dans la communauté de Fort Good Hope, la GRC demanderait aux résidents de ne pas partager les emplacements et les mouvements de nos agents”, a écrit la GRC à ce moment-là, une demande qu’elle a répétée dans la mise à jour de mercredi matin.

La GRC a déclaré qu’elle fournirait d’autres mises à jour lorsque cela serait possible.