Skip to content

UNEUne femme italienne de 89 ans qui a survécu à l’Holocauste a été escortée par la police après avoir été la cible de nombreuses menaces antisémites.

Liliana Segre, déportée à Auschwitz en 1944 à l'âge de 13 ans, reçoit jusqu'à 200 messages de haine par jour.

Le flot d'abus s'est accéléré après que Mme Segre, membre du Sénat italien, a demandé la semaine dernière au Parlement de mettre en place un comité de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et l'incitation à la haine.

Bien que la motion ait été adoptée, les partis de la droite italienne, notamment la Ligue des droites, dirigée par l’ancien vice-Premier ministre Matteo Salvini, et Forza Italia, dirigée par le triple Premier ministre Silvio Berlusconi, s’y sont opposés. Le parti d'extrême droite Frères d'Italie s'est également abstenu de voter.

Les parties se sont déclarées préoccupées par le fait que la création de la commission pourrait être utilisée pour justifier la promotion d'un programme anti-nationaliste et la censure de la droite. Mais leur opposition a été critiquée par des groupes juifs ainsi que par le Vatican. Ruth Dureghello, présidente de la communauté juive de Rome, l’a qualifiée de «consternante» et dangereuse.

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *