Un skateur néerlandais et un pagayeur tchèque testés positifs, la Guinée se retire des Jeux de Tokyo

« J’ai le cœur brisé. Malheureusement, j’ai été testée positive pour COVID-19 ce matin, ce qui signifie que mon parcours olympique se termine ici… j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour empêcher ce scénario et j’ai pris toutes les précautions », a-t-elle posté. Le test de Sirucek a été confirmé par le Comité olympique tchèque dans un communiqué, s’ajoutant aux deux cas du contingent détectés jusqu’à mardi.

« Il est actuellement isolé, tout comme les trois autres membres de l’équipe tchèque, dans lesquels des tests antigéniques puis PCR ont détecté la présence du virus ces derniers jours », a déclaré le CNO tchèque. Le directeur sportif du contingent, Martin Doktor, a déclaré que la situation était hors de leur contrôle.

«Nous sommes vraiment désolés pour toute la situation… aucun de nous ne peut contrôler complètement la propagation du virus, peu importe à quel point nous nous protégeons. Je dois dire que j’admire l’attitude avec laquelle Pavel, Ondra Perusic (volley-ball de plage masculin) et Simon Nausch (entraîneur de volley-ball de plage) ont réagi à cette situation », a-t-il déclaré. En raison du nouveau cas, plusieurs autres athlètes tchèques qui étaient en contact avec des personnes précédemment infectées ont subi des tests PCR mercredi matin.

« Pour le moment, nous savons que deux autres athlètes attendent un test PCR de confirmation », a ajouté Doktor. Aguirre s’est rendue à Tokyo depuis l’Ouzbékistan avec un rapport COVID négatif mais a été testée positive aux tests d’antigène et PCR effectués à l’aéroport d’ici, après quoi elle a été mise en quarantaine dans un établissement désigné.

« L’athlète est asymptomatique et en bonne santé, mais malheureusement elle ne pourra pas participer à cette épreuve car les autorités sanitaires japonaises imposent une quarantaine d’au moins 10 jours », a déclaré le CNO chilien. L’épreuve de Taekwondo débutera samedi.

Son entraîneur Jose Zapata a également été mis en quarantaine malgré des tests négatifs car il était considéré comme un contact étroit. Aguirre était l’un des huit cas de COVID-19 parmi le personnel lié aux Jeux révélés par le comité d’organisation mercredi. Avant Aguirre et Jacobs, cinq athlètes, dont trois résidant au village des Jeux, se sont révélés infectés par le virus mais aucun d’entre eux à son arrivée à l’aéroport. Le nombre total de cas de COVID liés aux Jeux est passé à 75 avec l’ajout de huit cas mercredi.

Les Jeux olympiques touchés par COVID s’ouvriront vendredi et se poursuivront jusqu’au 8 août sans aucun spectateur. Malgré les problèmes de santé croissants, le Comité international olympique a insisté sur le fait que l’annulation de l’événement n’est pas une option.

Lire tous les Dernières nouvelles, dernières nouvelles et Actualités du coronavirus ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments