Dernières Nouvelles | News 24

Un satellite espion nord-coréen explose en vol après son lancement

Politique


La tentative de la Corée du Nord de mettre en orbite un deuxième satellite espion a pris feu peu de temps après son décollage lundi, a confirmé l’agence de presse officielle de ce pays ermite.

Le lancement raté d’une fusée par Pyongyang a eu lieu depuis son centre spatial du nord-ouest à l’époque de la première réunion trilatérale entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud depuis plus de quatre ans.

La nation ermite affirme avoir lancé avec succès un satellite espion pour la première fois l’année dernière.

Les responsables nord-coréens ont imputé ce revers à un problème d’explosion aérienne lors de la première étape du vol, selon l’agence de presse centrale coréenne qui l’a décrit comme un « satellite de reconnaissance ».

Un lancement de fusée nord-coréen vu lors d’une émission télévisée en Corée du Sud. PA

Les responsables américains ont exprimé leurs inquiétudes quant au fait que les lancements de satellites par la Corée du Nord constituent un stratagème visant à l’aider à renforcer ses missiles balistiques à longue portée.

Cet échec marque un revers dans les efforts de la Corée du Nord pour exercer une surveillance contre les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon.

Malgré les pressions internationales contre de tels lancements, la Corée du Nord a maintenu qu’elle se réservait le droit de lancer des satellites dans l’espace et de tester des missiles.

La Corée du Sud et le Japon ont rapidement condamné Pyongyang pour ce lancement, le ministère de l’Unification de Séoul le qualifiant de « provocation qui menace sérieusement notre sécurité et celle de la région ».

Le ministre japonais de la Défense, Minoru Kihara, a qualifié cette décision de « sérieux défi pour le monde entier ».

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un dépend depuis longtemps de liens étroits avec la Chine, en raison de la myriade de sanctions imposées par l’Occident.

La tentative de lancement de la Corée du Nord a eu lieu au moment où la Chine était engagée dans une diplomatie sensible dans la région. KCNA VIA KNS/AFP via Getty Images

Cette tentative de lancement est apparemment une action de provocation inhabituelle alors que la Chine cherche à faire des percées diplomatiques avec le Japon et la Corée du Sud après des années de conflits.

Plus tard dans la journée de lundi, un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a critiqué la réaffirmation par Pékin, Séoul et Tokyo de leur désir de dénucléarisation de la péninsule coréenne.

« Les actes hostiles portant atteinte à notre souveraineté nationale inviolable ne seront jamais tolérés », a déclaré le a déclaré le porte-parole, selon KCNA.

« La dénucléarisation sur la péninsule coréenne signifie un vide de pouvoir et une guerre accélérée », ajoute un communiqué de presse publié par l’agence de presse officielle.

Kim Jong Un sourit au moment du premier lancement réussi d’un satellite espion par la Corée du Nord l’année dernière. KCNA VIA KNS/AFP via Getty Images

La dernière réunion trilatérale de ce type entre la Chine, le Japon et la Corée du Sud a eu lieu en 2019 à Séoul.

La récente réunion visait à contribuer à renforcer la coopération en matière de sécurité dans la région.




Charger plus…









https://nypost.com/2024/05/27/us-news/north-korean-spy-satellite-explodes-mid-air-after-launch/?utm_source=url_sitebuttons&utm_medium=site%20buttons&utm_campaign=site%20buttons

Copiez l’URL à partager


Source link