Un ressortissant afghan libéré de Guantanamo Bay après 15 ans
Espace réservé pendant le chargement des actions d’article

ISLAMABAD – Un prisonnier afghan détenu aux États-Unis depuis près de 15 ans a finalement été libéré du centre de détention de Guantanamo Bay, ont annoncé vendredi le gouvernement taliban afghan et un groupe international de défense des droits de l’homme.

La libération d’Asadullah Haroon Gul a été annoncée par Zabihullah Mujahid, vice-ministre de la culture et de l’information des talibans, qui a écrit sur Twitter que Gul était l’un des deux derniers prisonniers afghans détenus à Guantanamo Bay.

Les États-Unis ont ouvert le centre de détention sous le président George W. Bush en janvier 2002 après les attentats du 11 septembre et l’invasion de l’Afghanistan. Il était destiné à détenir et interroger des prisonniers soupçonnés d’avoir des liens avec al-Qaïda ou les talibans à l’époque. Des dizaines de suspects de plusieurs pays y ont ensuite été envoyés.

Le centre de détention est devenu notoire après que des informations aient fait état de détenus humiliés et torturés.

Mujahid a déclaré que Gul avait été remis au gouvernement des talibans à la suite de leurs pourparlers avec les autorités américaines. “Grâce aux efforts de l’Émirat islamique d’Afghanistan et à son interaction directe et positive avec les États-Unis, l’un des deux détenus restants, Asadullah Haroon, a été libéré de la prison de Guantanamo”, a-t-il déclaré sur Twitter.

Sur certaines images partagées par Mujahid, Gul a été vu en train de sourire et d’être accueilli par Suhail Shaheen, un haut responsable taliban basé à Doha, au Qatar.

Mujahid n’a partagé aucun autre détail sur l’endroit où se trouvait Gul.

Shaheen a déclaré à l’Associated Press que Gul avait été remis à leurs représentants à Doha “à la suite d’un engagement direct avec l’émirat islamique”. Il a dit que Gul devait bientôt s’envoler pour Kaboul. Il a dit que Gul a été détenu par les forces américaines à Jalalabad en 2007 et a ensuite été détenu pendant 15 ans sans aucun procès.

Vendredi également, le groupe de défense des droits basé au Royaume-Uni Reprieve a déclaré que Gul avait été libéré du centre de détention de Guantánamo Bay sans inculpation. Dans un communiqué, il a également déclaré que Gul avait été envoyé à Guantanamo Bay en 2007. « Sa famille a craint sa mort pendant de nombreuses années et pendant les neuf premières années de sa captivité, il n’a pas eu accès à un avocat, malgré de multiples tentatives pour obtenir un avocat. représentation », indique le communiqué.

“Reprieve et le cabinet d’avocats Lewis Baach Kaufmann Middlemiss ont déposé une requête en habeas corpus en son nom en 2016, dans laquelle ils ont exigé sa libération”, a-t-il ajouté. Après des années de litige, en octobre 2021, ils ont prévalu lorsque « le tribunal de district du district de Columbia a statué que la détention d’Asadullah n’était pas légale, car il n’avait fait partie que du Hezb-e-Islami (HIA), un groupe qui est officiellement en paix depuis 2016 et il ne faisait pas partie d’Al-Qaïda. Le juge a donc ordonné sa libération, a-t-il précisé.

Selon la déclaration, Gul « a subi de graves tortures physiques et psychologiques pendant sa détention, notamment avoir été battu, pendu par les poignets, privé de nourriture et d’eau et empêché de prier. Il a été soumis à la privation de sommeil, à des températures extrêmement froides et à l’isolement. »

Commentant la libération de Gul, son avocat chez Reprieve, Mark Maher, a déclaré que Gul “a raté toute l’enfance de sa fille et qu’il ne récupérera jamais ce qui lui a été pris, mais il est maintenant au moins capable de reconstruire sa vie avec sa famille, qui ont attendu si longtemps pour le voir.