Un responsable des Jeux olympiques de Tokyo arrêté pour corruption

Un membre du conseil d’administration des Jeux olympiques de Tokyo a été arrêté mercredi, soupçonné d’avoir accepté des pots-de-vin, ont déclaré les procureurs, ainsi que trois autres hommes liés au scandale.

Explicatif : Pourquoi la FIFA a-t-elle suspendu l’AIFF et quelles en seront les conséquences

Haruyuki Takahashi aurait reçu 380 000 $ du détaillant de costumes d’affaires Aoki Holdings, partenaire officiel des Jeux de 2020 retardés par la pandémie de l’année dernière.

L’homme de 78 ans a été arrêté avec le président d’Aoki, Hironori Aoki, 83 ans, et deux autres dirigeants du détaillant, selon des documents du bureau du procureur de Tokyo consultés par l’AFP.

Ils accusent Takahashi d’avoir accepté des pots-de-vin “en sachant qu’ils étaient censés être de l’argent de remerciement pour le traitement bénéfique et préférentiel” qu’il a accordé à Aoki.

Selon les procureurs, Takahashi a fait transférer un total de 51 millions de yens (380 000 $ au taux d’aujourd’hui) sur le compte bancaire d’une entreprise qu’il dirige, dans plus de 50 transactions entre octobre 2017 et mars 2022.

Les arrestations sont intervenues après que le domicile de Takahashi à Tokyo a été perquisitionné le mois dernier par des enquêteurs, selon les médias japonais, avec des perquisitions également menées au domicile du président d’Aoki et au bureau dissous du comité d’organisation de Tokyo 2020.

Takahashi, ancien cadre de la plus grande agence de publicité du Japon, Dentsu, a siégé au conseil d’administration de Tokyo 2020 à partir de juin 2014.

Pendant cette période, il aurait été considéré comme un quasi-fonctionnaire qui n’était pas autorisé à accepter de l’argent ou des cadeaux liés à son poste.

A lire aussi : L’annonce du PDG de Tesla, Elon Musk, envoie Twitter dans l’effondrement

Le comité d’organisation de Tokyo 2020 a mis fin à ses activités le mois dernier, mais il maintient une présence pour gérer les actifs et les passifs.

Les Jeux olympiques de Tokyo se sont tenus en 2021 après un retard sans précédent d’un an en raison de la pandémie de Covid-19. Les stades étaient en grande partie vides, les fans étant interdits en raison de la recrudescence des infections virales au Japon.

Lis le Dernières nouvelles et dernières nouvelles ici