Skip to content

TOKYO (Reuters) – Un relais de 1 000 km d'une durée de deux semaines a débuté dans le nord du Japon pour sensibiliser le public au séisme de 2011 et au tsunami qui s'est achevé mercredi à Tokyo dans des conditions climatiques clémentes.

Un relais de 1 000 km pour honorer les sinistrés de 2011 après la catastrophe se termine à Tokyo

FILE PHOTO: Le soleil d’été se voit à travers les anneaux olympiques exposés dans le district de Nihonbashi à Tokyo, au Japon, le 5 août 2019. Photo prise le 5 août 2019. REUTERS / Issei Kato

Un an après les Jeux olympiques de Tokyo 2020, le Japon a dû faire face à une hausse des températures et une grande partie du relais s'est déroulée dans une chaleur extrême.

Les températures sont restées bloquées au-dessus de 31 degrés Celsius dans et autour de Tokyo, et au moins 57 personnes sont décédées des suites de la chaleur depuis la fin juillet.

Mais cela n'a pas empêché plus de 1700 personnes de participer à la sixième édition de l'événement qui a débuté le 24 juillet.

Ceux qui portaient une ceinture commémorative pouvaient courir ou faire du vélo lorsque le relais passait d’Aomori au parc olympique de Komazawa à Tokyo, qui accueillait le football et la lutte aux Jeux de 1964.

Les participants ont voulu envoyer un message de soutien aux personnes qui souffrent encore dans la région de Tohoku à la suite de la catastrophe de 2011, qui a coûté la vie à près de 18 000 personnes.

«Mon travail est lié à Tohoku et je voulais rendre quelque chose aux gens qui se trouvaient là-bas. J'ai donc participé (à un relais) pour la première fois», a déclaré Sorachi Kasho, peu de temps après avoir quitté son vélo.

Naoko Takahashi, médaillée d’or du marathon aux Jeux olympiques de Sydney, qui a débuté le relais à Aomori et qui a également franchi la ligne d’arrivée avec 200 autres mercredi, a déclaré: chaleur (à Tohoku).

"Je crois que cela a contribué à créer de nombreux sourires et à connecter les cœurs des gens."

Les organisateurs de Tokyo 2020 ont présenté l’extravagance sportive de l’année prochaine comme «les Jeux olympiques de la reconstruction» et le premier événement des Jeux aura lieu à Fukushima, lieu de l’effondrement d’une centrale nucléaire à la suite du séisme de mars 2011.

Reportage de Jack Tarrant et Yoko Kono; édité par Pritha Sarkar

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *