Skip to content

Un prêtre français accusé affirme qu'il «ne s'est pas rendu compte de la gravité» de la maltraitance des scouts

UNE Un prêtre défroqué jugé pour avoir abusé sexuellement de dizaines de garçons dans le plus grand scandale de pédophilie qui a frappé l'église française a déclaré mardi à un tribunal qu'il n'avait pas "réalisé la gravité" de ses actes.

Bernard Preynat, 74 ans, qui a été défroqué l'année dernière, a admis avoir abusé à plusieurs reprises de garçons pendant trois décennies en tant que prêtre et maître scout. "Cela se passait tous les week-ends, et pendant les camps (scouts), ça pouvait être quatre ou cinq enfants en une semaine", a-t-il déclaré au tribunal de Lyon.

Le plus haut religieux catholique romain de France, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a été condamné l'année dernière pour avoir omis de signaler Preynat.

«À l'époque, je n'avais pas réalisé la gravité de mes actions», a déclaré Preynat. «Je savais qu'elles étaient interdites, condamnables, mais je ne pensais pas aux conséquences qu'elles pourraient avoir sur mes victimes.»

Parlant d'une voix douce et tremblante, il a ajouté: «Je l'ai fait sans violence, pour moi ce sont des gestes de tendresse, dans lesquels j'ai évidemment trouvé un certain plaisir. Mais aujourd'hui, je mesure les conséquences de mes actes, je les regrette et je demande pardon. »

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *