Skip to content

VLe porte-parole de Ladimir Poutine a confirmé qu'un présumé espion américain travaillait au Kremlin, mais a affirmé qu'il n'avait pas accès au président russe.

L'histoire a soulevé des questions sur le traitement des secrets par Donald Trump ainsi que sur les opérations de contre-espionnage menées par la Russie.

Selon des sources citées lundi par CNN, la CIA aurait extrait l'une des sources secrètes les plus importantes du gouvernement russe en 2017, craignant que l'insouciance de M. Trump avec des informations confidentielles ne dévoile son identité.

Les enquêteurs en ligne ont rapidement découvert un rapport dans les médias russes de 2017 selon lequel Oleg Smolenkov, identifié comme un employé du département des affaires de gestion de M. Poutine, avait disparu avec son épouse Antonina et trois enfants dans le Monténégro, dans les Balkans, en juin de la même année.

«Antonina Smolenkova» et «Oleg Smokenkov», apparemment une faute de frappe, ont acheté une maison de six chambres à coucher près de Washington DC en 2018.

Si M. Smolenkov était bien l'agent américain en question, les autorités russes semblaient avoir été aveuglées par son exfiltration, alors qu'elles commençaient à enquêter pour savoir si lui et sa famille avaient été assassinés au Monténégro.

Bien que le département des affaires administratives ait déclaré ne pas avoir employé cet homme, le porte-parole du président, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que M. Smolenkov avait travaillé dans l'administration présidentielle avant d'être "limogé par un ordre intérieur il y a quelques années".

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *