Un porte-avions maudit de 3 milliards de livres sterling tombe en panne HEURES après son lancement

Un porte-avions MAUDIT de 3 milliards de livres sterling est tombé en panne quelques heures après son lancement.

Le HMS Prince of Wales a été renvoyé par des milliers de personnes de Portsmouth lors d’un exercice de trois mois avec la marine américaine.

Le HMS Prince of Wales était censé participer à un exercice de trois mois avec l’US Navy
Le transporteur est tombé en panne à dix milles de la côte sud samedi

Le transporteur est tombé en panne à dix milles de la côte sud samedi
Le HMS Prince of Wales a été renvoyé par des milliers de personnes de Portsmouth

Le HMS Prince of Wales a été renvoyé par des milliers de personnes de Portsmouth

Mais le vaisseau amiral de l’Otan de 65 000 tonnes s’est effondré à dix milles de la côte sud samedi – avec un arbre d’hélice défectueux.

La nuit dernière, le porte-avions était ancré à Stokes Bay au large de l’île de Wight – mais le contre-amiral Steve Moorhouse a déclaré qu’il “se déplacerait vers un mouillage plus abrité pour une inspection plus approfondie”.

Il a ajouté : « Il est probable que la panne nécessitera des réparations, ce qui pourrait avoir un impact sur le programme du navire. Rassurez-vous, la Royal Navy continue de mener ses opérations et d’assurer la sécurité du Royaume-Uni.

Le navire de 1 000 pieds, le plus grand de la Marine, s’appuie sur l’électricité produite par des moteurs diesel et des turbines à gaz pour faire tourner des hélices de 33 tonnes. Une photo aérienne l’avait montré avec une traînée de sillage d’une seule de ses deux hélices.

Des officiers de l'armée
Tout ce que nous savons sur le mari de la princesse Anne, le vice-amiral Sir Timothy Laurence

Une source de la Marine a déclaré au Sun : “C’est embarrassant.”

Cela vient après que The Sun ait révélé le commandant du navire, le capitaine

Steve Higham, a été suspendu pour avoir prétendu avoir invité des navigatrices seules dans ses quartiers pour le “mentorat”.

Il a également été touché par des inondations.