Skip to content

Un politicien de Hong Kong jure de retourner dans la rue après avoir été aspergé de poivre dans les yeux

"Il portait une paire de lunettes – nous ne savons pas si c'était la raison pour laquelle il n'avait pas peur de notre spray au poivre. C’est pourquoi notre collègue a retiré ses lunettes et a utilisé du gaz poivré pour rendre l’opération de dispersion plus efficace », a-t-il ajouté.

Fou M. Hui, la douleur a duré toute la nuit, l'obligeant à se faire soigner à l'hôpital. «Ce ne sont pas seulement les yeux, mais aussi les cheveux et les mains parce que j'essayais de me couvrir le visage. Mes mains ont été aspergées très sérieusement. Cela brûle le pire entre les mains », a-t-il déclaré.

«Je sentais que le but était de me faire mal aux yeux, pas de disperser les gens. C'était par haine, par colère, totalement non professionnel », a-t-il affirmé.

Reconnaissant que la police était également «surchargée», il a déclaré qu'il continuerait d'assister aux manifestations sans se laisser décourager.

«C'est aussi un geste que je veux que la police ou le gouvernement sache que peu importe comment vous me faites du mal, vous ne pourrez jamais nous vaincre, nous sommes encore nombreux et que nous sommes assez courageux, nous ne reculons pas, tout comme le les jeunes dans les rues », a-t-il dit.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *